Vous-êtes ici: AccueilPaysPeopleMusiqueNguea Laroute

Célébrités du Cameroun

Musique

Nguea Laroute

Chanteuse

Nguea Laroute.jpeg
Date de naissance:
1960-00-00
Lieu de naissance:
Cameroun

Nguea Laroute, née en 1960 et décédée le 14 juin 2020, était une chanteuse camerounaise connue sous son nom de scène Mama Nguéa. Sa voix unique, son style, son personnage et sa musique ont accompagné plus d’un. Louise Koubinom de son vrai nom est une chanteuse qui a su s’imposer dans un univers où personne on ne la voyait arriver.

Commerçante et passionnée de musique, c’est en fredonnant de temps en temps des chansons qu’elle se fera remarquer par son jeune frère Din Din Ferdinand alias Mareshal Papillon et des amis à l’instar de Jean-Noel Sengat qui lui permettront de faire ses premiers pas en studio.Très vite, elle convaincra ses paires et sous la supervision de Jeannot Ebelle, elle sortira son premier album « Fou-malade » qui connaîtra un succès mitigé à cette époque au vu des gros calibres qui y régnaient à l’instar de Grace Decca , Charlotte Mbango et Sissy Dipoko. Aussi persévérante, elle ne lâchera pas et décidera de se lancer dans l’écriture qui a été l’un de ses leviers avant d’enchaîner avec des albums comme « Try me you go seam » en 1993, « Récompense » en 1995.

Par la suite, elle fera la rencontre d’un jeune distributeur de Radio K7 et de CD au nom de St-Lazare Njocké qui se lancera aussi dans une aventure avec cette dernière; une aventure qui sera fructueuse et au cours de laquelle il lui fera faire la rencontre des meilleurs musiciens comme Eric Sefu, Jojo Moussio et Papa Zoé.

‘’Désillusion’’, titre extrait de son premier album et la fameuse danse du Zingue la mettront au sommet de tous les hits parades de son époque et son nom de scène ‘Mama Nguéa’ lui sera donné par Papa Zoé lors d’une séance de répétitions. Il faut aussi noter que durant sa longue carrière, elle a fait la rencontre de plusieurs grands arrangeurs du domaine à savoir : Joly Priso, Aubin Sandjo pour ne citer que ceux-là.

Pendant les années 2000 elle sortira 04 autres albums à l’instar « Chauffer moteur » en 2002, « Merry and John » en 2007, « Ambiance Assurée » en 2011 et « A votre choix » en 2018. Ses efforts seront récompensés deux fois de suite en 2004 et en 2005 avec la chanson ‘’culte soleil de Décembre’’ au canal d’or. Elle deviendra alors la nouvelle reine du makossa, puis des tournées s’enchaîneront non seulement au Cameroun et dans d’autres pays du monde.

Après son dernier album, s’en est suivi un long silence d’où de nombreux questionnements à son sujet puis, a suivi le moment où tout a basculé. D’abord son maquillage qui a fait le buzz ensuite l’annonce de ses fiançailles avec le jeune garçon au nom de Samuel Freeper qui a fait un gros tapage sur les réseaux sociaux. 2019 ne lui aura pas été une année rose vu qu’elle tombera malade pendant une longue période et sera internée à l’hôpital laquintinie. Elle y verra sa jambe gauche amputée, ce qui causera un choc auprès de ses admirateurs et fans. Une lueur d’espoir se faisait encore ressentir jusqu’à quelque mois après où une autre mauvaise nouvelle vint sur l’amputation de sa seconde jambe. Une nouvelle qui a attristé un bon nombre de personnes.

Quelque temps après, une bonne partie de ses fans ont passé des moments horribles suite à une annonce qui défilait sur les réseaux sociaux stipulant que Mama Nguéa serait décédée. Une information fausse qu’ont confirmée des proches de l’artiste. Au vue de sa situation, certains artistes comme un seul homme ont décidé de voler à son secours et rester auprès d’elle pendant ce moment de douleur qu’elle vit à l’instar de son frère Papillon Mota nguinya, Nicole Mara, Kaissa Pakito et bien d’autres y compris des fans qui ont décidés de faire une levée de fond pour la soutenir dans cette épreuve. Elle décède finalement au matin du dimanche 14 juin 2020 à son domicile dans la ville de Douala, elle souffrait de diabète depuis une quinzaine d’années.