Vous-êtes ici: AccueilPaysPeoplePolitiqueNathalie Yamb

Célébrités du Cameroun

Politique

Nathalie Yamb

Nathalie Yamb

Nathalie Yamb
Date de naissance:
1969-07-22
Lieu de naissance:
N/A

Nathalie Yamb est une activiste et femme politique jouissant de la double nationalité suisso-camerounaise. Elle est née d’un père camerounais et d’une mère suisse le 22 juillet 1969. Elle a vécu en Suisse jusqu'en 1977, lorsque sa famille et elle quittent la Suisse pour s'installer au Cameroun.

Elle fait des études supérieures en sciences politiques, journalisme et communication en Allemagne. Et en ressort diplômée en sciences politiques et en journalisme, elle commence sa carrière en 1992 dans l’industrie télévisuelle en Allemagne. Plus tard, elle s'installe au Cameroun où elle occupe des postes stratégiques dans l’industrie publicitaire et elle cumule donc une vingtaine d'année d’expérience en tant que spécialiste de la communication et ressources humaines en Europe et en Afrique.

La journaliste et consultante en stratégie, a travaillé en 2005 comme responsable des ressources humaines et de la communication pour la filiale camerounaise de l’armateur Maersk. Et a aussi dirigé au Nigéria le service Emploi et Formation de la filiale de Maersk d’APM Terminals, un opérateur portuaire néerlandais. Elle continue sa carrière en 2007 en Côte d’Ivoire en occupant le poste de Directrice Générale des ressources humaines pour la filiale locale de l’opérateur de télécommunications MTN. De 2009 à 2014, elle supervise le développement de compétences de l’opérateur télécom en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale. Ensuite, elle devient le porte-parole de Jerry Rawlings, ancien chef d’Etat du Ghana puis conseillère exécutive de la mairie d’Azaguie en Côte d’Ivoire.

Nathalie Yamb se fait expulsé de la Côte d’Ivoire en décembre 2019. Elle se retrouve dans un avion en direction de son pays natal, la Suisse uniquement avec son passeport, son sac à main et ses médicaments. Officiellement, j'ai été expulsée parce que mes activités étaient incompatibles avec l'intérêt national. « Officieusement, j'ai été expulsée parce que mes activités entraient en conflit avec les intérêts de la Françafrique - autrement dit, l'influence française en Afrique. », a-t-elle déclaré.