Vous-êtes ici: AccueilPaysPeopleRadio & TéléMadeleine Memb

Célébrités du Cameroun

Radio & Télé

Madeleine Memb

Madeleine Memb

Madeleine Memb.
Date de naissance:
1957-07-14
Lieu de naissance:
N/A

Madeleine Memb est une journaliste, productrice de radio et militante camerounaise des droits des femmes. Depuis 2006, elle pilote un projet visant à éliminer les mutilations génitales féminines au Cameroun. Elle est née le 14 juillet 1957.

Elle commence sa carrière de journaliste en 1992, au sein de la chaîne nationale de télévision et radio camerounaise. Elle intègre dans ses sujets des reportages sur la condition féminine, et produit l'émission radiophonique Au nom de la femme. Elle milite aussi pour la paix au sein de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale.

En 2005, elle est cofondatrice avec Léontine Babéni de Feminia, un réseau de circulation de l'information destiné aux professionnelles des médias.

Elle mène différentes initiatives en faveur des couches les plus défavorisées, sur des problématiques liées à la sécurité humaine, environnementale et alimentaire, à travers deux autres associations dont elle est membre, International association of women in radio and television (IAWRT) et Medias women of peace.

Elle lutte pour la pénalisation au Cameroun des mutilations génitales féminines, dont le taux de prévalence est estimé à 1,04 %, mais qui bien qu'identifiées dans les régions de Maroua et de Bafoussam toucheraient l'ensemble du territoire.

Le 10 septembre 2020, dans la ville de Maroua, Madeleine Memb, en partenariat avec l’Association de lutte contre les violences faites aux femmes d’Aissatou Doumara ont organisé une rencontre pour permettre aux femmes profondément blessées de partager leurs douleurs infligées par les terroristes de Boko Haram avec des psychologues et aux magistrats invités à cet échange. Les différents témoignages ont fait couler des larmes a plus d’un. L’objectif de cet échange était de « lancer un plaidoyer en vue d’un accompagnement psychosocial, judiciaire et juridique adéquat pour les femmes présumées ex-combattantes de Boko Haram » a déclaré la journaliste Madeleine Memb.