Vous-êtes ici: AccueilPaysPeoplePolitiqueLucas Ayaba Cho

Célébrités du Cameroun

Politique

Lucas Ayaba Cho

Militant

Cho Bicubic
Date de naissance:
1972-08-00
Lieu de naissance:
Cameroun

Ayaba Cho Lucas, né en août 1972 dans la région du Nord-Ouest du Cameroun, est un militant d'Ambazonie. Il est l'ancien secrétaire général de la Ligue des jeunes du Cameroun méridional (SCYL) et est l'actuel chef du Conseil d'administration d'Ambazonie, une organisation séparatiste du Cameroun méridional. Ayaba a été expulsé de l'Université de Buea en 1993 parce qu'il avait dirigé une manifestation individuelle contre l'augmentation des frais de scolarité ; il est depuis en exil du Cameroun. Il s'est finalement retrouvé en Norvège, où il a étudié les droits de l'homme et le développement à l'Université norvégienne des sciences de la vie, et d'où il a basé son activisme depuis lors. En janvier 2017, Ayaba aurait été la cible d'un assassinat à Bruxelles, en Belgique.

En tant que chef du Conseil de gouvernement d'Ambazonie, Ayaba et le président Benedict Kuah ont supervisé la création des Forces de défense d'Ambazonie, qui ont mené leur première action de guérilla le 9 septembre 2017. Il s'agissait de la première action armée des séparatistes d'Ambazonie dans ce qui allait devenir la crise anglophone. Cela s'est produit sept semaines avant que le gouvernement intérimaire d'Ambazonie ne soit établi et des mois avant qu'il n'approuve une lutte armée.

Les relations de l'AGC avec le gouvernement intérimaire étaient souvent tendues. En mars 2019, Ayaba a refusé d'assister à la Conférence générale des peuples du Cameroun méridional à Washington, D.C., qualifiant certains des participants de « facilitateurs ». L'AGC ne fait donc pas partie du Conseil de libération du Cameroun méridional. Lors de la crise du leadership ambazonien de 2019, Ayaba a soutenu Sisiku Julius Ayuk Tabe contre Samuel Ikome Sako « par principe ». Ayaba a fait valoir qu'il était mal d'attaquer Ayuk Tabe, qui était en détention depuis janvier 2018.

En juillet 2019, Ayaba a affirmé que le Cameroun avait pratiquement perdu la guerre et que les forces séparatistes contrôlaient 80 % des régions anglophones.

Le 9 avril 2021, Ayaba a tenu une conférence de presse conjointe avec Nnamdi Kanu, chef du peuple autochtone du Biafra (IPOB), où ils ont déclaré une alliance entre le Biafra et l'Ambazonie. Ayaba a également proposé une alliance avec les forces démocratiques au Cameroun, proposant qu'Ambazonie devrait aider à renverser Paul Biya.

Ayaba Cho Lucas, a publié le livre "Not Guilty" An African Refugee Experience, qui raconte le voyage d'un réfugié noir à travers le centre économique complexe et restrictif de la forteresse Europe, vu à travers les yeux d'une personne.