Vous-êtes ici: AccueilPaysPeopleHistorical FigureEmilienne Mbango Moutome

Célébrités du Cameroun

Historical Figure

Emilienne Mbango Moutome

Emilienne Mbango Moutome

Emilienne Mbango Moutome
Date de naissance:
N/A
Lieu de naissance:
Douala

Emilienne Mbango Moutome, épouse Eboule Ismaël est une ancienne sportive camerounaise. Elle est née en 1951 à Douala et est originaire de Bonangang Akwa-nord, mais a grandi à Deido, tous deux des quartiers de la ville de Douala, capitale économique du Cameroun.

Intéressée par le football, elle quitte donc de spectatrice à joueuse. Cependant, le championnat national étant encore embryonnaire, celui féminin n’existait pas encore. C’est donc naturellement qu’elle a opté pour le maillot de Léopard vu son origine. Elle est la première et seule fille qui a évoluée dans le championnat masculin au Cameroun. Elle était alors âgée de 16 ans seulement. Et à l’époque, il fallait de la passion et de l’audace pour s’y lancer. Elle a joué avec l'équipe du Léopard Sportif de Douala de la saison 1967 à 1968. Ses coéquipiers masculins étaient DJEMBA, MBIMBE (gardien), MACKY Martin, Mbedi dit Simolo, Elokan dit Echengue, Elokan'a Ntone dit Coutinho, Kotto Kotto Ebenezer, Seme Eyango Epoupa Jules… Le fait de voir une femme sur le terrain de football au milieu des hommes va pousser des gens à changer leur mentalité (penser que le football est uniquement pour les hommes). Faisant toujours abstraction du regard de la société, elle fonce sans hésitation pour atteindre son rêve : celui de devenir footballeuse.

Émilienne Mbango Moutome, qui vit encore à Douala est la sœur de feu Maître Douala Moutome, l’ancien Ministre de la justice camerounais et la tante de Jean Jacques EKINDI, l’homme politique. En Janvier 2017 à Abuja, elle a été honorée par CAF (Confédération africaine de football) Awards dans la catégorie Legend Award.

Malgré les difficultés et contournement pour réellement trouver sa place dans ce domaine, Emilienne Mbango Moutome est considérée aujourd’hui comme la pionnière du football non pas seulement au Cameroun, mais aussi dans tout le continent africain.