Vous-êtes ici: AccueilPaysPeopleCultureBen Martins

Célébrités du Cameroun

Culture

Ben Martins

Artiste Musicien

Martins.jpeg
Date de naissance:
N/A
Lieu de naissance:
Nanga-Eboko

De son vrai nom Mvogo Ossama Bertrand Martin et natif de Nanga-Eboko, dans la région du Centre, Ben Martins est un artiste musicien camerounais. Il se frotte à la musique très tôt avec dans un premier temps les instruments traditionnels qu’il maniait déjà très bien à l’Age de 4 ans, et aux cotés de ses grands frères, il apprend peu à peu à chanter d’abord en chorale pour après se professionnaliser en 2013. Il intègre donc le groupe TEAM BERO à cette année, groupe avec lequel il a enregistré pas mal de titres malheureusement pas sortis. Cette collaboration lui aura quand même apporté un plus dans sa carrière.

Ben Martins fait partie de ces rares artistes de musique urbaine qui ont décidé de se ressourcer auprès de la musique des ancêtres. Il ne s’est pas éloigné du ‘’BIKUTSI’’ qui a bercé son enfance. Balafon, percussion, clavier et chant sont des instruments qu’ils maitrisent, pour avoir passé sa jeunesse dans une chorale Béti de l’église catholique. Une aventure qui aura forgé son amour pour le Bikutsi mais aussi pour la valorisation de sa langue le bamvélé.

Les prémices d’une carrière musicale professionnelle sont posées en 2008, lorsque Ben Martins intègre l’Université de Yaoundé I. Ses rencontres universitaires vont le conduire dans la Team Bero. L’aventure peut concluante au sein de ce groupe de cinq membres va pousser Ben à se lancer dans une carrière solo. Il va enchainer deux singles entre 2014 (Bienvenue à Ngoa-Ekelle) et 2015 (Allez). En 2016 son tout premier album «?Belidama?» de 8 titres voit le jour. Le public va fortement apprécier les titres « Vogolo ma » et « Yayato ». « Yayato » est une chanson de bienvenue qui rassemble, un hymne au partage et à l’unité au-delà des différences, un savant mélange de Bikutsi et d’Afro Pop, Chanté en français, en anglais et en langue béti sur un rythme ben skin, des influences qui font la richesse de cette musique et qui font de lui un artiste accompli.

En 2020 il dévoile Te wa ndjagbang (feat Inquieteur Lemignon) un extrait de son deuxième album en cours de préparation. Sa dernière sortie musicale ‘’Mr l’Abbé’’ s’inscrit dans cette dynamique de promouvoir son héritage culturel. Cette chanson est un parfait mariage entre le Bikutsi et la musique urbaine. Elle met en avant la rencontre entre le traditionnel et le moderne.

Pour Ben Martins ‘’Mr l’Abbé’’ c’est aussi l’hommage et la vulgarisation d’une danse peu connue au Cameroun : le « Senghor » qui tire son origine de son géniteur EBOCK Louis (célèbre danseur et passionné des œuvres littéraires de Léopold Sédar Senghor) originaire de Meng’lè, petite contré camerounaise.