Vous-êtes ici: AccueilPaysPeopleAuteuresArmelle Touko

Célébrités du Cameroun

Auteures

Armelle Touko

Armelle Touko

Armelle Touko
Date de naissance:
N/A
Lieu de naissance:
N/A

Armelle Touko est une camerounaise, auteure et fondatrice de la maison d'édition Adinkra et du collectif Adinkra femme. Adinkra est un projet d’édition numérique dont l’ambition est de permettre l’accès à des contenus éducatifs et culturels d’Afrique.

Le vendredi 30 avril 2021, à la Fondation Tandeng Muna de Yaoundé, Armelle Touko a organisé la cérémonie de dédicace des ouvrages du Collectif Adinkra Femmes : « Mon corps et moi », et « La violence n’est pas que physique et Être une femme en zone de guerre ».

Elle est diplômée de l’ESSTIC (École supérieure des sciences et techniques de l’information et de la communication) et titulaire d’un MBA en gestion marketing à l’ESSEC (Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales). Elle a de l’expérience professionnelle en édition, communication des organisations et communication pour le changement de comportement, et pendant 6 ans, elle a exercé comme coordonnatrice de la communication pour le changement de comportement au programme d’accès aux services de la santé de la reproduction mis en œuvre au Grand Nord et à l’Est, jusqu’en Juillet 2020.

Armelle Touko organise souvent des ateliers d’écriture avec les tout petits, pour leur donner l’envie d’imaginer plus tard des histoires qui leur ressemblent.

Dans une interview accordée en février 2020, elle parle de son projet de défendre la force et la beauté de l’Afrique. « Aujourd’hui, les images de l’Afrique qui habitent ma mémoire sont ceux que je m’efforce à recréer avec les nombreuses recherches que je fais pour compléter les bribes d’informations qui nous ont été transmises à l’école. L’histoire des empires, des conquérants, des précurseurs, et de ces héros oubliés qui ont combattus contre les colons et explorateurs, mais aussi ces traditions méconnues, et les styles de vie des peuples africains d’antan, qui tendent à disparaitre. Une très grande partie du pan de notre histoire est d’ailleurs à reconstituer. », avait-t-elle déclaré.