Vous-êtes ici: AccueilPaysPeoplePolitiqueAnge Prince Mikody

Cameroun Famous People

Politique

Ange Prince Mikody

Député

Interview Prince Bell
Date of Birth:
1989-08-08
Place of Birth:
Moloundou

Ange Prince Mikody, né le 8 août 1989 à Moloundou, région de l’Est, était un député camerounais de la circonscription de Boumba et Ngoko, dans la région de l’Est. Il était membre actif du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC). Prince se fait remarquer en politique en 2009 en tant qu’encadreur des militants, avec pour mission l’animation dans la localité de Moloundou. Il était membre de la commission des Affaires économiques, de la programmation et de l’aménagement du territoire.

Il encadre les militants à travers les animations et les meetings tout en encourageant les jeunes à s’inscrire sur les listes électorales. Car pour lui, en s’inscrivant, on participe aux élections et par conséquent à la prise des décisions. Il est entré au parlement après les élections locales à la faveur de la 10e législature issue du double scrutin municipal et législatif du 9 février 2020. Prince Mikody Ange Gilbert présidait, avec beaucoup de satisfaction, aux destinées du Réseau des Parlementaires pour la Bonne Gouvernance dans les Secteurs des Ressources Extractives au Cameroun. Plein d’avenir avec sa fougue d’énergie, Ange faisait rêver de nombreux jeunes qui souhaitent embrasser une carrière politique. Pour sa chapelle politique, il représentait l’un des visages de la relève et de rajeunissement du RDPC.

Il quitte ainsi la scène à fleur de l’âge. Il était membre des affaires économiques de la programmation et de l’aménagement du territoire à l’Assemblée Nationale. Il est mort des suites de maladie à l'hôpital général de Yaoundé ce 24 mars 2021, nouvelle confirmée par la cellule de communication de l’Assemblée Nationale.

Prince, comme on l’appelait affectueusement en dépit de son bref séjour à l’Assemblée Nationale était un jeune homme très actif et se distinguait par sa modestie, son humilité, son dynamisme et surtout par son sens élevé de responsabilité.

Avec sa disparition, l’Assemblée nationale enregistre un quatrième décès depuis février 2020. Si la nature de sa maladie n’a pas été dévoilée, son décès à 31 ans survient en pleine session parlementaire ouverte le 11 mars 2021.

CamerounWeb