Vous-êtes ici: AccueilInfosRégions2019 04 17Article 461073

Regional News of Wednesday, 17 April 2019

Source: Actucameroun.com

Fako: retour à la normale après des villes mortes de 10 jours

La vie revient progressivement dans certaines parties de la division Fako dans la région du sud-ouest du Cameroun après les villes mortes de dix jours imposées par les séparatistes du 4 au 13 avril 2019. Le blocage de dix jours a été suivi d’une ville fantôme le lundi 15 avril.

Les villes mortes étaient destinées à contrecarrer le Festival des arts et de la culture de Limbé qui s’est déroulé à Limbé du 6 au 13 avril dernier. Les séparatistes estiment que des événements tels que le FESTAC ne devraient pas avoir lieu en temps de guerre, et particulièrement à une époque où les gens pleurent leurs proches. Tandis que le FESTAC se déroulait sans heurts à Limbé, d’autres parties de la division de Fako restaient bloquées.

La totalité de la subdivision Muyuka a été bloquée, ce qui a paralysé la circulation le long de la route Buea-Kumba. La circulation a toutefois été rétablie le 14 avril, mais n’était que de courte durée en raison de la ville fantôme de lundi. Selon certaines informations, la circulation aurait repris sur la route ce mardi avec beaucoup de crainte.

Certaines parties des subdivisions de Buea et de Tiko ont été touchées par l’isolement. Le maire de Buea, Ekema Patrick Esunge, a mené une lutte acharnée contre le respect des villes mortes, mais n’a pu aller que de Molyko à Buea. Les zones qui s’étendent de Mile 17 à Muea et de Mile 16 à Mile14 sont restées vides. La région Mile 4 à Limbé, étant donné sa proximité avec Wotutu, a également été paralysée tout au long de la période, bien que la ville de Limbé soit restée en vie.

À la suite dues villes mortes, le prix du transport entre Buea et Limbé et vice-versa a doublé passant de 1 000 FCFA à 2 000 FCFA. Le tarif de Buea à Douala est passé de 2 000 FCFA à 5 000 FCFA en fonction du tempérament du conducteur et de la disponibilité des véhicules. Dans la capitale de la région du Sud-Ouest, les bureaux du gouvernement étaient ouverts dès 8h00 mardi, alors que quelques taxis et vélos ont été vus dans les rues.

Les villes mortes n’ont pas seulement touché la division de Fako, mais également les divisions voisines où les activités de transport ont été pratiquement annulées. Les agences de transport devraient reprendre le transport des navettes ces jours, après une pause de deux semaines.