Vous-êtes ici: AccueilInfosRégions2019 12 02Article 477271

Regional News of Monday, 2 December 2019

Source: 237online.com

A 36 ans, le nouveau Chef de terre d'Ambam aux commandes

L’homme de 36 ans a pris les rênes de cet arrondissement le 29 octobre dernier, des fonctions de sous-préfet qu’il occupe pour la première fois dans le Commandement territorial.

Un seul nom est actuellement à la une dans les chaumières de l’arrondissement d’Ambam. MVENG NDONGO Yannick Antoine, le soixantième sous-préfet de cette unité administrative en a reçu les commandes le mardi 29 octobre 2019. L’homme de 36 ans marié et père de quatre enfants, précédemment premier adjoint préfectoral de Bangangté a été installé dans ses nouvelles fonctions par le Préfet du département de la Vallée du Ntem, M. BOUBA HAMAN.

« Je me sens un nouveau homme »
73 villages, 10 quartiers urbains, soit un total de 86 chefferies de troisième degré réparties en quatre cantons qui sont des chefferies de deuxième degré. En tout, 90 chefferies traditionnelles peuplées par 62 000 habitants selon des récentes études. Voilà la carte démographique sur laquelle le nouvel fort de l’Arrondissement d’Ambam va désormais implémenter son autorité, succédant ainsi à 59 Chefs de division et sous-préfets, depuis la création de cette unité administrative en 1921.

internationale contre les Forces Nationales de Défense et de Sécurité.
Originaire du département du Nyong-et-Foumou dans la région du Centre, Monsieur MVENG NDONGO Yannick Antoine, âgé de 36 ans pour être né le 25 février 1983 à Doumé a entamé, après les études primaires et secondaires couronnées par le Baccalauréat A4 Espagnol obtenu au cours de l’année scolaire 2002-2003 au Lycée Général Leclerc de Yaoundé, un riche parcours académique à l’Université de Yaoundé II Soa où il obtint tour à tour, le Diplôme d’Etude Universitaire Générale (DEUG), en Droit, ainsi que la Licence et la Maitrise en Droit Privé Fondamental obtenus respectivement en 2006 et en 2007 dans la même université.

En 2011, il toque aux portes de la prestigieuse ENAM, et l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM) lui ouvre effectivement grand les porte du cycle A. Il en ressort en 2012 titulaire d’un Diplôme d’Administrateur Civil.

Outre de nombreux stages professionnels concluants qui pèsent dans sa mallette, Monsieur MVENG NDONGO YANNICK ANTOINE a entamé sa carrière professionnelle comme cadre d’appui à la direction de l’Organisation du Territoire, Cellule de la Coordination à l’ex-ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation entre 2014 et 2017. Il entre alors au Commandement Territorial le 22 novembre 2017 date de sa nomination comme premier adjoint préfectorale de Bangangté. Le 7 octobre 2019, l’homme dont les voies sont insondables à Etoudi, d’un coup de griffe posé sur un décret, fait monter l’ascenseur de monsieur MVENG NDONGO jusqu’à l’étage où séjournent les sous-préfets.

Salle de séjour, l’arrondissement d’Ambam. « Je me sens un homme nouveau, un homme qui a sur ses épaules tout un poids. Le poids de la responsabilité de l’arrondissement d’Ambam. J’ai reçu de Monsieur le Préfet, les recommandations fortes. Donc il est nécessaire de passer une fois à l’action. Nous pensons que la population d’Ambam trouvera en nous la confiance qui nous a été par le Chef de l’Etat », a réagi le nouveau sous-préfet d’Ambam.