Vous-êtes ici: AccueilInfosPolitique2020 07 28Article 530665

Politique of Tuesday, 28 July 2020

Source: 237online.com

Serge Matomba révèle les raisons de son arrestation par un Colonel de l'armée

Le Premier secrétaire du parti politique Peuple uni pour la rénovation sociale (Purs) a été interpellé vendredi 24 juillet 2020, alors qu’il se trouvait à la Garnison par les éléments d’un colonel de l’armée nationale.

«Je me trouvais à l’hôpital militaire de Douala, vendredi 24 juillet 2020. J’ai constaté un impair qui était sur le point d’être commis. Je veux parler
d’une injustice. J’ai posé une question, dans l’optique d’attirer l’attention du haut gradé de notre armée nationale, probablement un colonel.
Ce dernier a fort mal apprécié mon immixtion. Du fait que j’étais à cet endroit dans une tenue quelconque, casquette vissée sur la tête, cache-nez, bras de chemise et des babouches, le colonel Mboka Fred Denis, ne m’a pas identifié sur le champ. Il s’en est suivi une brouille qui m’a conduit à la Sécurité militaire (Semil), puis à la légion de gendarmerie du Littoral.



C’est en ces lieux que la brouille a été dissipée, grâce au maître des céans, le colonel Bikele Pierre Aimé. Le colonel en question et moi, on a fini par s’entendre. Nous avons conclu à un malentendu. Je voudrais dire ici qu’on n’a pas besoin de marcher avec des étiquettes sur le front, en tant que leader politique, acteur de la société. Je me dois pour ainsi dire de me concerner comme un citoyen ordinaire. Et je me mets toujours dans la peau de ce citoyen-là, pour pouvoir vivre certaines réalités.



Nous recevons plusieurs fois des plaintes, des doléances de la part des compatriotes qui manifestent le désir de s’exprimer face à une situation
qu’ils ont vécue. Pour mieux cerner ce genre de problème, il faut être au cœur de sa réalité, la vivre pour comprendre. On n’a pas besoin dans ce
pays qui nous est cher, de marcher avec nos titres respectifs pour se faire respecter. On n’a pas besoin d’être dans un accoutrement particulier pour
se faire respecter. Il faut que le citoyen normal soit respecté. Il est important que la chaîne répressive face preuve de retenue devant toute
situation. Je voudrais profiter de vos colonnes pour remercier tous ceux qui ont manifesté leur sympathie et se sont levés, comme un seul homme pour
décrier cette courte arrestation dont j’ai fait l’objet vendredi dernier».