Vous-êtes ici: AccueilActualitésPolitique2021 09 06Article 617212

Politique of Monday, 6 September 2021

Source: Le Quotidien N° 673

RDPC : Minette Libom Li Likeng dans les braises à Kribi 2

Minette Libom Li LIkeng Minette Libom Li LIkeng

Face au blocage du processus électoral, déjà renvoyé à deux reprises, au motif d’une contestation du Sommier Politique par toutes les parties ; la Présidente de la Commission Départementale Minette Libom Li Likeng a passé près de 24 heures de huisclos pour tenter de concilier les deux factions rivales de Kribi 2ème. La guerre sans merci autour du Sommier Politique doit se dénouer autour d’un Comité Ad-hoc qui intègre tous les acteurs, pour arrêter les listes électorales des militants dans la Transparence et se fixer les règles du jeu démocratique dans un climat apaisé, où le maître mot doit être le respect scrupuleux de la Circulaire du Président National Son Excellence Paul Biya.

C’est à minuit 30 minutes ce dimanche que la bombe actée à Kribi 2 ème a été désamorcée par Minette Libom Li Likeng. Nul doute que c’est Dieu que la Présidente de la Commission Départementale des Renouvellements a invoqué à travers la prière d’un Prêtre charismatique au lancement des opérations, qui est venu à son secours. Car la situation était tellement tendue qu’il a manqué une étincelle pourque cette bombe des rivalités explose.

À l’esplanade de l’hôtel de ville de Kribi 2ème au quartier Dombè, alors que Madame la Ministre recevait les Parties Prenantes à l’intérieur du Cabinet du Maire, des partisans des deux factions en conflit se surchauffaient, assis par groupes d’intérêts. Madame Libom Li Likeng s’inquiètera même de la présence de tant de monde dans un «huis-clos». Le Sénateur Grégoire MBA MBA répondra que «ce sont des présidents de Comités de Base qui attendent l’issue de cette rencontre, pour savoir quelle est la direction à prendre». Seulement, les Directives de la haute hiérarchie du Parti, demandaient que la situation à Kribi2ème soit apaisée. Madame Libom Li Likeng va donc rencontrer tour à tour, le Groupe du Sénateur Grégoire MBA MBA, le Groupe du Président Lucien Célestin PIADO, la Commission Électorale de Section que préside Patrice MELOM, et quelques membres de la Commission. Au «huis-clos», Madame la Présidente va sortir la synthèse des positions, et dégager une feuille de route pour une sortie apaisée de crise.

Le nœud de la discorde, c’est ce «Sommier Politique qui ne pouvait qu’avoir des problèmes», dira-t-elle. Elle ne manque pas de s’étonner que Kribi 1er ait 13 milles militants et que le mastodonte Kribi2ème n’en soit qu’à 9 milles. Et Minette Libom Li Likeng de se réjouir qu’à la faveur de la réouverture des inscriptions, le chiffre caracole autour de 18 milles Militants du Rdpc. Mais le nœud du problème tourne justement autour de ce Sommier. Solution de la Présidente, la mise sur pied d’un Comité Ad-hoc qui confrontera tous les noms Cellule par Cellule. Ainsi, on va élaguer les doublons, corriger les omissions, et arrêter une liste consensuelle d’accords parties. «Il faut accepter se donner la main pour l’intérêt supérieur du Parti». De sources proches du «huis clos», les deux ténors ont pris la parole, suite à cette proposition. D’abord le Sénateur Grégoire MBA MBA, qui demande que «tout se fasse dans le respect très strict des dispositions de la Circulaire». Et d’ajouter, «si vous le faites, vous allez réussir votre mission à Kribi ; si vous vous en écartez, il vous sera impossible de tenir une élection».

Ensuite c’est Piado Lucien Célestin qui va saluer cette prise de position de «notre Patriarche Politique, le Sénateur MBA MBA». Il suggère que ce travail de vérification des listes se face de façon tripartite, et que l’élection se tienne hors des domiciles des Présidents de Comités de Base. «Nous nous connaissons tous ici, et si on s’y met, ce travail peut finir en un jour» dit le Président Piado. Au terme d’après discussions, il sera arrêté que cette équipe travaille en toute Intelligence, et redonner la vitalité au Parti dont l’intérêt supérieur doit être sauvegardé.

«Nous sortons de plusieurs séances de travail, où les militantes et les militants de la Section RDPC de Kribi 2 viennent de démontrer qu’ils aiment leur Parti. Ils sont en mesure de taire certaines frustrations subies. La fumée blanche c’est qu’ils vont travailler la main dans la main, pour que le RDPC reste debout dans l’Océan et particulièrement à Kribi 2», Affirme la Présidente au sortir de la salle.

Il faut rappeler que, le processus électoral avait déjà été renvoyé à deux reprises, suite à de multiples revendications de toutes les parties. D’abord au départ, c’est la faction PIADO qui s’est sentie frustrée par le Sommier Politique où les noms des têtes de proue tels Bitto Vice-présidente de la Section ou l’ancien Maire Mendouga Chaleur n’y figuraient pas. Dans la foulée de la consolidation des listes des inscriptions, la faction MBA MBA a vu certains de ses Présidents de Comités de Base manquer à l’appel. Une pluie de correspondances ont alors été déversées à la Commission qui, contre toute attente, vont même jusqu’à accuser de hautes personnalités de la République. C’est cette situation où l’Océan déborde, qui a provoqué cette réunion de crise. Le Président de cette Commission Électorale de Section, Monsieur Patrice Melom, qui n’a dit aucun mot lors du huis clos, avait adopté une démarche basée sur la Transparence. Une démarche confirmée par la hiérarchie du Parti, qui veut que tout soit fait devant tout le monde pour une élection sans contestations.

«Tout le monde a accepté de faire des concessions, de se tenir la main, de travailler dans ce que nous demande le Président National, un Parti de Rassemblement, un Parti où il fait bon vivre ensemble. Ce qui faisait problème, c’est qu’ils aiment tous trop le Parti, et chacun voulait exprimer son grand amour pour le Parti de façon particulière. Ils aiment le Parti et ils veulent rester ensemble dans le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais», va indiquer Madame la Présidente.

Les déchirures ont été profondes il faut le reconnaître. Le feu ardent brûle dans les cœurs. Mais la hiérarchie du Parti veille, pour que le RDPC soit gagnant. Des Militants hauts gradés du Parti tels que le Ministre Jules Doret NDONGO travaillent même, pour que ce soit le Consensus à la fin, où la paix sera de retour.