Vous-êtes ici: AccueilActualitésPolitique2021 09 21Article 619414

Politique of Tuesday, 21 September 2021

Source: www.camerounweb.com

Révélation : Paul Biya protégé par plus de 6800 « Rambos » sur-entrainés et sur-équipés

Paul Biya et sa garde rapproché Paul Biya et sa garde rapproché

• La révélation est contenue dans le livre « Nos chers espions en Afrique »

• Une œuvre écrite par les Antoine Glaser et Thomas Hofnung

• Paul Biya est l’un des président les plus protégés au monde


Il est de notoriété publique que les Chefs d’Etats de par le monde ne n’amusent pas avec leur sécurité. En Afrique où l’on a des dirigeants en manque de légitimité qui ont peur pour leur sécurité, ils ne lésinent pas sur les moyens pour avoir des gardes républicaines les plus redoutables. C’est le cas du Cameroun avec Paul Biya. Dans une révélation contenue dans un livre écrit par le journaliste d’investigation Antoine Glaser et Thomas Hofnung, l’on apprend que le président camerounais est protégé par plus de 6800 hommes, mais pas que !!!

Dans le livre intitulé « Nos chers espions en Afrique », l’on peut lire ceci. « Pour l’équipement militaire, tous ces officiers israéliens travaillent ou travaillaient avec Sami Meyuhas, fournisseur agréé par le ministère israélien de la défense et qui opère depuis Genève et pour la garde présidentielle et pour le BIR, les crédits sont illimités pour l’achat des armements et équipements les plus sophistiqués. Les 6800 hommes de la garde présidentielle véritables « rambos » suréquipés, pourraient sans problème résister aux 40000 hommes de l'armée camerounaise. On reconnaît les commandos formés par le BIR à leur Pataugas beiges et, surtout, à leur conversation en hébreu, langue obligatoire si l’on veut grimper dans la hiérarchie de cette brigade d’élite les officiers camerounais doivent apprendre l’Hébreu pendant un an et demi à Tel-Aviv. Après tout, Yaoundé n’est qu’à 4 heures de vol de Tel-Aviv », révèle le livre.

Ces révélations ne sont guère surprenantes. Paul Biya qui est au pouvoir depuis 1982 et qui a assis son pouvoir sur tout sauf la démocratie, ne peut en aucun cas « blaguer » avec sa sécurité. Seulement, ce sont les proportions délirantes qui peuvent faire polémique. Si l’on voit bien, les hommes en charge de la sécurité de lui seul, représente près de 38% de l’effectif total de l’armée, si on s’en tient aux chiffres contenus dans le livre. Mais la question est aussi de savoir pourquoi il ne préoccupe plus de sa propre sécurité que celle de ses compatriotes ? Pourquoi ne pas envoyer une partie de ses « Rambos » faire le « job » dans les zones