Vous-êtes ici: AccueilActualitésPolitique2021 05 18Article 597385

Politique of Tuesday, 18 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Jeune Afrique étale les inimitiés entre Dion Ngute et Laurent Esso

Dion Ngute s’oppose à Laurent Esso qui préfère l’usage de la force contre les sécessionnistes. Dion Ngute s’oppose à Laurent Esso qui préfère l’usage de la force contre les sécessionnistes.

Selon Jeune Afrique le ministre de la Justice Laurent Esso n’a jamais répondu aux conseils de cabinet présidés par le premier ministre Joseph Dion Ngute

Le ministre Esso n’était pas allé à la rencontre prévue avec le Groupement inter-patronal du Cameroun en avril passé à Douala, Dion Ngute répondra à l’invitation du plus important syndicat des patrons le 18 mai 2021.

Dion Ngute s’oppose à Laurent Esso qui préfère l’usage de la force contre les sécessionnistes.


Dans un article récent le journal panafricain édité parles des relations d’inimitié entre Joseph Dion Ngute et Laurent Esso.
Jeune Afrique indique que Laurent Esso n’assiste pas aux conseils de cabinet qui se tiennent à la primature, au mépris, indique notre confrère, des convocations de Joseph Dion Ngute «depuis la nomination de celui-ci en 2019». Laurent Esso jugerait le chef du gouvernement camerounais «transparent». «Le Premier ministre sait que Paul Biya n’ignore rien de ce conflit, mais qu’il ne l’arbitrera pas», écrit Jeune Afrique.

Au sujet de la crise anglophone, Jeune Afrique précise que Dion Ngute s’oppose à Laurent Esso qui préfère l’usage de la force contre les sécessionnistes. Les deux sont pourtant parmi les plus anciens de l’actuelle équipe gouvernementale. «Laurent Esso et Joseph Dion Ngute sont deux vétérans du gouvernement actuel. En dépit du fait que ce dernier, 67 ans, très discret ministre délégué auprès du ministre des Relations extérieures chargé du Commonwealth de 1995 à 2018, a longtemps fait figure d’éternel «second couteau» jusqu’à sa nomination à la primature. Alors que son rival, 78 ans, «biyaiste» de la première heure, fut nommé conseiller technique au secrétariat général à la présidence.

Dialogue avec le secteur privé

Alors que le ministre Esso n’était pas allé à la rencontre prévue avec le Groupement inter-patronal du Cameroun en avril passé à Douala, Dion Ngute répondra à l’invitation du plus important syndicat des patrons ce18 mai 2021. «Comme pour calmer les esprits après la querelle déclenchée par Laurent Esso, le chef du gouvernement prévoit donc de venir en personne à la rencontre des chefs d’entreprise avec lesquels il soigne ses liens. Lors de la cérémonie du 18 mai, les patrons lui présenteront leurs propositions pour la résolution de la crise anglophone et annonceront les contributions financières de leurs entreprises à l’effort de reconstruction des villes et villages ravagés par le conflit», découvre-t-on dans cette édition de Jeune Afrique