Vous-êtes ici: AccueilActualitésPolitique2021 07 20Article 609109

Politique of Tuesday, 20 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Dernière minute: Maurice Kamto signe son retour dans les rues de Yaoundé

Maurice Kamto, leader du MRC Maurice Kamto, leader du MRC

• Le MRC annonce une grande marche à Yaoundé

• Elle est prévue le 25 juillet prochain

• Le parti de Kamto interdit à tous ses militants, le port d'armes ou d'objets tranchants



Pendant que la BAS projette sa prochaine manifestation le 24 juillet à Genève en Suisse où séjourne le président Bya, le MRC de Maurice Kamto lance une grande manifestation dans les rues de Yaoundé le 25 juillet.

A en croire le porte-parole du parti, les responsables du MRC ont déposé le vendredi 16 juillet 2021 à la sous-préfecture de Yaoundé 1er, une déclaration de manifestation publique. Pour l'instant, note le parti, il n'a pas encore eu de refus des autorités.

Néanmoins, la formation politique de Kamto appelle ses militants et sympathisants à la discipline avant cette grande rencontre politique. Elle dicte la conduite à suivre à ses éléments et interdit tout port d'arme de quelque nature que ce soit. " Ni aucun objet tranchant ou pointu. N’attaquez personne. Ne pas répondre aux provocations pouvant aboutir à des actes de violence; repérer des personnes auteurs des actes de violence et les référer au coordonnateur de votre groupe, charge à lui de les remettre aux forces de maintien de l’ordre. Ne détruire aucun bien, ni public ni privé. Ne pas s’attaquer aux forces de maintien de l’ordre", a listé Joseph Ateba.


Cette grande rencontre est dénommée "la grande marche Républicaine" et a pour but de promouvoir le vivre ensemble mais aussi plaider pour un retour de la paix dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et l’appel à la solidarité pour nos frères de l’Extrême-Nord victime de Boko Haram.

Dans une tribune, Wilfried Ekanga aussi a réitéré le but principal de cette marche qui consiste à promouvoir l’intégration nationale et lutter contre le tribalisme ; soutenir la démocratie et au respect des droits civiques et politiques de tous les Camerounais et la libération de tous les prisonniers politiques.


Tribune de Wilfried Ekanga


LE MRC VA MARCHER LE 25 JUILLET !
" Venez faire ça ici au Cameroun "
Ça tombe très bien , le MRC a déposé une déclaration de marche à Yaoundé il y a quelques jours, conformément à la loi et au droit de manifester que lui confère la constitution camerounaise. La marche est prévue ce 25 juillet entre Warda et Longkack. Il paraît qu'on ne doit pas marcher à l'étranger ; nous allons donc faire ça au Cameroun, comme vous avez demandé ! Est-ce que le volume est bon ?
Qu'est-ce que le sous-préfet attend donc pour délivrer le récépissé qui notifie qu'il a pris acte de la déclaration ?
Qu'est-ce qu'il attend ? Il se cache ? Il a perdu sa langue ? Le défi est lancé ; qu'il le relève !
BATOBAYE - IL EST OÙ ?
Hier à Ebolowa, les Abessolo, Mfegue et autres Mvondo ont lancé la marche du Village, sans la moindre déclaration, et ont été douillettement encadrés par la police. Oui, Ebolowa, encore et toujours Ebolowa, le même Ebolowa où on a chassé des membres d'un parti politique au nom du " socle granitique ". Ils ont décidé de combattre le tribalisme en étant tribalistes. Et puisque le régime est tribaliste, il encadre les marches tribales.
Où est le récépissé du MRC ? Selon la loi, nous aurions déjà dû l'avoir depuis longtemps. Le jour dit approche et nous voulons nous préparer. Dépêchez-vous !
Car en toutes choses il faut être cohérent : vous ne pouvez pas condamner les marches de protestation à Genève tout en les interdisant à Yaoundé. Ça s'appelle le WAMAKOULISME !!! Mettez-vous bien dans le crâne que si Biya a autant de problèmes avec la diaspora, c'est parce qu'il a retiré aux compatriotes locaux le droit de s'indigner. Il préfère les caresses du village, et celles-là n'ont pas besoin de déclarer leurs marches. Mais quelle arnaque !!
Le 25 juillet ; je répète : le 25 juillet !
ON VEUT FAIRE ÇA AU CAMEROUN !!
Si donc au contraire vous préférez la danse familiale au nom du Tribalisme d'État, alors attendez-vous à ce que le séjour de Biya en Suisse connaisse encore quelques secousses. Car si on vous a habitués là-bas à ne jamais dire "NON" devant la barbarie et la bêtise dont vous êtes victimes, ici, l'on fonctionne avec un tout autre logiciel. Et aucune police du monde n'empêchera ces gens que vous avez vus pleins de détermination, de faire ce qu'ils ont à faire.
S'il faut marcher au Cameroun et non à Yaoundé, alors il faut se faire soigner à l'hôpital général de Ngousso et non à la clinique Valmont de Montreux ; c'est d'une logique tellement simple que même votre chien chez vous a compris !
Et si vous avez besoin qu'on vous explique, alors votre chien est plus intelligent que vous !!
Vous rêvez debout en pensant que tout le monde est né pour encaisser les coups et accepter qu'on l'empêche même de pleurer sa douleur. Les anglophones se sont levés et vous n'avez rien compris ; la diaspora se lève et vous ne comprenez toujours pas. Maintenant, vous tribalisez vous-mêmes le débat public en incitant des communautés entières à se lever contre vous. Faut-il un concours pour accéder à un tel niveau de stupidité ?
BREF ... LE 25 JUILLET OHHH !!!
Si je peux marcher pour dire "Ayop" à Biya , alors pourquoi je ne peux pas marcher pour dire "Akaa" à Biya ? Et si je ne peux pas marcher au Cameroun pour dire Akaa à Biya, pourquoi je ne dois pas marcher à Mbeng pour dire "Catcham" à Biya ?
Essayez pendant 40 jours d'empêcher vos excréments de sortir par l'arrière, ils finiront par vous sortir par la bouche.
EKANGA EKANGA CLAUDE WILFRIED
( Et votre bouche sentira alors mauvais, très mauvais. Très très mauvais. C'est ce qui est en train de se passer. )