Vous-êtes ici: AccueilInfosPolitique2019 11 09Article 475574

Politique of Saturday, 9 November 2019

Source: Cameroon-info.net

Démission: 1200 militants de l’UNDP rejoignent le RDPC à Mayo-Tsanaga

Coup dur pour l’Union Nationale pour la Démocratie et le Progrès (UNDP) Coup dur pour l’Union Nationale pour la Démocratie et le Progrès (UNDP)

Le ministre de la Santé Publique Malachie Manaouda, membre du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais et originaire de cette région, aurait joué un rôle important dans ces démissions.

Coup dur pour l’Union Nationale pour la Démocratie et le Progrès (UNDP), parti dirigé par le ministre Bello Bouba Maigari. A l’occasion de la célébration du 37ème anniversaire de l’accession de Paul Biya à la magistrature suprême ce 6 novembre 2019 dans l’arrondissement de Mogodé, région de l’Extrême-Nord, 1200 militants de l’UNDP ont décidé de claquer la porte de ce parti pour rejoindre le RDPC.

Parmi ces démissionnaires, Kodji Séni ancien membre du comité central de l’UNDP, président de la Fédération UNDP du Mayo-Tsanaga, ancien maire et député de l’UNDP. Soixante-deux membres de l'ADD ont également présenté au public leur lettre de démission au cours de cette célébration. «Parmi les démissionnaires de l'ADD, il y a Ousman Ltemeu, qui occupait jusqu’à sa démission le poste de président de la section ADD de Mogodé», précise le quotidien Le Jour dans son édition du 8 novembre 2019.

D’après Yama Abel, président de la section OJRDPC du Mayo-Tsanaga 3, le ministre de la Santé Publique Malachie Manaouda est le principal artisan de ce chamboulement politique. «Je peux vous dire que tout ceci est aujourd’hui possible grâce à lui. A Mogodé, il est un modèle, un homme respecté, un homme qui a montré qu’on peut faire la politique autrement et au service de tous», a-t-il confié.

Des démissions saluées par le ministre Malachie Manaouda qui n’a pas caché sa satisfaction. «En réalité, nous avons accueilli, environs 1200 militants de l’UNDP et environs 300 militants de l’ADD. Mais les plus importants c’est que nous avons accueilli aujourd’hui avec beaucoup de chaleur, beaucoup d’enthousiasme, la détermination du Président de la Fédération départementale de l’UNDP qui est également Président de la section UNDP de Mogodé en la personne de l’ancien Maire monsieur Kodji Séni», a déclaré le membre du RDPC.

Pour le ministre, ces départs vont à coup sûr fragiliser le parti de Bello Bouba Maigari. «Tout le monde connait qui est Kodji Séni dans ce département. Ça nous fait tellement plaisir parce qu’il a partagé avec nous ses démarches. Nous avons discuté avec lui, on a eu cet honneur pour pouvoir lui donner un certain nombre d’arguments... Kodji part de l’UNDP, il ne part pas seulement avec des militants de base mais avec un ensemble de responsables qu’il nous a présentés aujourd’hui et je crois que sans risque de me tromper, on vient là d’handicaper l’UNDP dans le département…», a-t-il soutenu.