Vous-êtes ici: AccueilInfosPolitique2019 02 03Article 455378

Politique of Sunday, 3 February 2019

Source: 237online.com

Crise post-électorale: la Lékié invoque les ancêtres

Les forces vives de la Lékié se sont réunies hier à Monatélé. Elles ont signé une déclaration. En fait un appel «contre le vandalisme politique, les sirènes de la division et les tentatives de déstabilisation des institutions politiques nationales et pour une mobilisation sans faille des Camerounais patriotes, au niveau national et au sein de la diaspora, derrière Son Excellence Monsieur Paul Biya, président de la République, chef de l’Etat, plébiscité le 07 octobre 2018».

Ces forces vives, ce sont les membres du gouvernement de la République et assimilés, les membres de la délégation permanente départementale du Rdpc de la Lékié, les députés et sénateurs, les hautes autorités traditionnelles, les dignitaires et hautes personnalités politiques de la Lekie, les présidents et présidentes des sections Rdpc, Ofrdpc et Ojrdpc, les maires et membres des exécutifs municipaux des communes de la Lékié et les membres de la haute élite de la Lékié. Un bel aéropage ! Rien de nouveau cependant ! Une rencontre, un appel, des signatures… Du déjà-vu. Et rien de surprenant non plus, qu’en ces heures d’incertitude que vit le Cameroun, la Lékié soit de sortie.

LIRE AUSSI: Ambassade attaquée: Paul Biya décidé à rapatrier les auteurs

La nouveauté, cependant, réside dans l’un des points de l’appel du 31 janvier à Monatélé. Il s’agit du cinquième et dernier point de cet appel, qui vise à mettre en garde ceux qui veulent manipuler les esprits, ceux des jeunes en particulier. La menace n’est pas seulement physique, mais mystique aussi. « La protection mystique de la Paix au Cameroun, au profit de tous les camerounais, ainsi que de la Personne du Président de la République, Son Excellence Paul BIYA, continuera d’être assurée par les Pouvoirs ancestraux à lui conférés sur les berges de la Sanaga, ici à Monatélé, en octobre 1992 », indique l’appel d’hier.

Côté physique : « Indépendamment des rigueurs des lois de la République, la défense populaire des institutions de la République continuera d’être assurée, en appui aux Forces Nationales de défense et de sécurité, en fonction des défis nouveaux et des besoins spécifiques identifiés dans le
temps et selon les localités concernées. Comme par le passé et en tirant avantage de ses atouts multiples, notamment de sa position géographique, la Lékié unie et solidaire, mobilisée derrière le président Paul BIYA, continuera d’assumer pleinement sa part de responsabilité, d’accomplir son devoir patriotique dans ce domaine». Les quatre points précédents ont condamné les actes de vandalisme au Cameroun et à l’étranger et ont appelé à l’attachement à la paix et à l’autodiscipline.