Vous-êtes ici: AccueilInfosPolitique2020 09 08Article 540136

Politique of Tuesday, 8 September 2020

Source: www.camerounweb.com

Crise au RDPC: Roméo Dika veut rejoindre le MRC ou le PCRN

Cette nouvelle sortie de Roméo Dika risque de faire tache d’huile au sein du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), parti du président Paul Biya.

Après ses houleux échanges avec le Professeur Charlemagne Messanga Nyamding, l’artiste camerounais Roméo Dika, connu pour son militantisme au RDPC decide de rejoindre le camp adverse dirigé par le Prof Maurice Kamto.
"Je suis en train d'étudier les voies et moyens soit d'adhérer au MRC soit au PCRN pour soutenir Cabral Libii (...) Le RDPC ne m'intéresse plus. La force que j'ai c'est 20 tonnes de matériels de sonorisation. J'ai fait des campagnes pour le RDPC en 1992, 1997, 2004, 2011, 2018 " a-t-il déclaré au micro de nos confrères d’ABK Radio ce mardi 08 septembre 2020.

Evoquant les 90 millions de FCFA que lui doit son ancien parti politique, l'artiste estime qu'il n'est pas payé à cause de son appartenance à la communauté Douala.
"Ils n'aiment pas les Doualas, parce que si j'étais Bulu, on m’aurait déjà payé. En mathématique politique, lorsqu'un patron donne des ordres qui ne sont pas exécutés, c'est que ce n'est plus lui qui dirige le pays. C'est moi qui ai reconstitué le sommier politique du RDPC. Aujourd'hui, eux-mêmes ont décidé de m'écarter des activités mais un bon joueur ne manque pas d'équipe. Pour le moment, le Président a mandaté quelques ministres pour me rencontrer." martelle-t-il.

Paul Biya 'est méchant et ne mérite pas de diriger le Cameroun'

Le chanteur réclame de l’argent au Président de la République, qui est en même temps président national de son parti.
Les auditeurs de la Radio des Artistes ont dû se pincer un peu en écoutant le 5 septembre 2020, le patron de cette chaîne privée, basée à Yaoundé. C’est en effet un Roméo Dika (Louis Roméo Ndoumbe Ndika de son vrai nom) survolté qui a participé au programme politique hebdomadaire, présenté par le journaliste Bernard Dieudonné Atangana.

L’artiste musicien a exprimé de manière virulente, sa colère à l’encontre de Paul Biya, le Chef de l’Etat et président national du RDPC, la formation politique dans laquelle milite M. Dika.

«Je préfère devenir un opposant et je vous le dis en face. Je suis dorénavant un opposant à Paul Biya», a-t-il lâché, réagissant à une intervention de son camarade de parti, Pascal Messanga Nyamding, aussi invité à l’émission.

L’auteur du titre à succès ‘‘Le mari de femme’’ réclame de l’argent au Président de la République. Cet argent, dit-il, est le dû de ses prestations au sein du RDPC depuis une quinzaine d’années.

«Pendant 16 ans, il ne m’a pas payé mon argent. Il ne pouvait pas laisser travailler Franck Biya ou Junior Biya et ne pas le payer pendant 16 ans. Un père ne peut pas le faire à son fils. Je le dis ouvertement: il est méchant, il ne mérite pas de continuer à diriger le Cameroun. Il m’a reçu trois fois en personne, il m’a fait boire du champagne dans sa maison. Il m’a dit: ‘‘rentrez à Yaoundé, je vais payer cet argent’’ […] mais il ne l’a pas fait. Parce que je suis un Duala et il n’aime pas les Duala», a vociféré le chanteur.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter