Vous-êtes ici: AccueilActualitésPolitique2021 06 07Article 600661

Politique of Monday, 7 June 2021

Source: www.camerounweb.com

Cameroun : les femmes du régime Biya taclent les signataires de la lettre au FMI

Les femmes du régime Biya taclent les signataires de la lettre au FMI Les femmes du régime Biya taclent les signataires de la lettre au FMI

• Les femmes du régime réaffirment leur soutien à Paul Biya

• Elles se désolidarisent de leurs sœurs qui ont écrit au FMI pour dénoncer le régime

• Elles estiment que Paul Biya fait ce qu’il faut pour le NOSO



Issues des milieux politiques, des organisations de défense des droits de l’homme et du monde des affaires, une vingtaine de femmes camerounaises avait adressé la semaine passée une lettre aux principaux bailleurs de fonds du Cameroun qui sont le Fonds Monétaire internationale (FMI) et la Banque Mondiale. Elles dénoncent entre autres la gestion calamiteuse des prêts accordés au Cameroun pour la gestion de la pandémie du Coronavirus. Un autre regroupement des femmes proches du pouvoir contrattaquent en publiant un communiqué dans lequel elles critiquent violemment leurs compatriotes signataires de la première lettre.

Justine Diffo (PCA de l’ ART), Françoise Puene (femme d’affaires), Uphie Chinje Melo (recteur de l’Université de Ngaoundéré), Fadimatou Iyawa Ousmanou (président du Conseil National de la Jeunesse) et les autres signataires du présent communiqué ne reconnaissent aucune légitimité à leurs sœurs qui avaient adressé une lettre aux bailleurs de fonds du Cameroun.


« Nous, femmes camerounaises réunies au sein des organes représentatifs du peuple camerounais, avons pris connaissance d'un document de plaidoyer qui serait rédigé au nom des femmes camerounaises, adressé aux institutions internationales à travers Mme la Directrice Générale du Fonds Monétaire International (FMI) et ventilé par voie de presse dans les réseaux sociaux, précise le communiqué avant d’ajouter qu’ en guise de riposte, nous nous désolidarisons de cette initiative dont la démarche activiste, irresponsable et antipatriotique, n'a d'autre visée que la quête effrénée d'existence, de visibilité et de positionnement sous le fallacieux alibi de défense des intérêts du peuple camerounais», lit-on dans ce communiqué parvenu à notre rédaction ».


Les femmes signataires du communiqué saluent les actions du président de la République Paul Biya pour ramener la paix dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest en guerre depuis 4 ans. Pour elle, seul le locataire du Palais de l'Unité est légitime pour s'adresser au FMI au nom du Cameroun.
« Nous rappelons aussi que le gouvernement camerounais sert les intérêts de son peuple et reste l'unique interlocuteur légitime des institutions internationales et des partenaires au développement pour toutes actions de développement à prendre au Cameroun », précise le communiqué.