Vous-êtes ici: AccueilInfosPolitique2021 04 29Article 594307

Politique of Thursday, 29 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Ascension de Franck Biya à Etoudi: une femme dévoile tout sur le cas Cabral Libii

Cabral Libii du PCRN et Iyo Gogo Cabral Libii du PCRN et Iyo Gogo

C'est une analyste politique sur l'actualité camerounaise. Iyo Gogo qui n'a jamais caché son appartenance au parti MRC de Maurice Kamto dit déjouer le rôle trouble que joue actuellement Cabral Libii dans l'ascension politique en préparation de Franck Biya à la succession de son père qui a fait plus de 98 ans au pouvoir. A l'en croire, Cabral Libii est un pion du régime depuis sa création et déballe pourquoi Cabral Libii ne peut jamais accepter la reforme consensuelle du code életoral. Lecture!



L'intégralité de ses propos sur Cabral Libii



Pour les partisans de Cabral Libii qui ne le savent pas encore, Cabral Libii, lui le sait depuis bien longtemps : il ne pourra jamais être Président de la République du Cameroun par le vote de la majorité des Camerounais. Et je ne le dis pas pour blesser les Cabralistes comme les Sardinards, les Dieudonné Essomba, les Pougala, les Owona Nguini aiment à le dire de Maurice Kamto en cherchant à blesser les MRCistes.

Je le dis en me basant sur des faits réels qui ont été mille fois plus violents et plus traumatisants pour Cabral Libii :
PREMIEREMENT : la réalité financière et la capacité de mobilisation et de déplacement de Cabral Libii lors des présidentielles 2018. Cabral Libii et son noyau dur chapeauté par Pr Nkou Mvondo a été incapable de financer lui-même de dépôt de la caution ainsi que sa propre campagne.

Il a recouru à la mendicité publique, s’est presque prostitué en entrant n’importe où en prenant l’argent de n’importe qui, y compris des fils des pontes du RDPC et du MINAT d’Atanga Nji qu’il a même détourné après avoir contourné comme dans les mafias, le Pr Nkou Mvondo. Conséquence : Il a été incapable de rendre compte à tous ses militants des entrées et des dépenses de campagnes. Pendant ce temps les trésoriers du MRC Pr Alain Fogue et Okala Ebode refusaient cet argent d’Atanga Nji et ne souffraient d’aucun manque financier. Ce qui a fait dire par jalousie aux RDPCistes, aux partisans de Cabral et autres opposants que Maurice Kamto dépensait les 14 milliards imaginaires détournés au Ministère de la Justice ou recevaient l’argent des Gouvernements occidentaux, des Marafa Hamidou Yaya et Mebara, voire même des Ambazoniens et de Boko Haram !

DEUXIEMEMENT : l’Election de Cabral Libii comme Député dans le Nyong-et-Kelle. Si les partisans de Cabral jouent les aveugles et s’illusionnent que c’est leurs menaces aux bidons d’essence qui fait reconnaitre la victoire de Cabral Libii, Cabral Libii lui-même sait qu’il doit son poste de député au RDPC. C’est le Président Biya, Jean Nkuete et Atanga Nji qui ayant déjà mis désordres et divisions dans l’UPC, ont mis la Cléf 14 (chantages, menaces et pressions) au cou des candidats de l’UPC et des UPCistes traditionnels et corrompus Bapot Lipot avec un poste de PCA afin qu’ils acceptent le « suppositoire » la « nomination » de Cabral comme leur nouveau Député. Même en jouant sur la proximité ethnique, Cabral Libii ne pouvait pas battre démocratiquement l’UPC dans le Nyong-et-Kelle !
Vu que le MRC lui avait donné un direct surprise au visage en boycottant à la dernière minute les Législatives et Municipales, Biya a très vite compris qu’il avait besoin d’un Cabral à l’Assemblée Nationale pour faire de la figuration et être bien vu des partenaires occidentaux ; Aucun RDPCiste d’ailleurs ne voulant prêter son poste à Cabral, Paul Biya a instruit de sacrifier l’UPC de Bapot Lipot qui, de toutes façon était déjà dans les faits, un député RDPCiste assez impopulaire pour faire entrer Cabral au Parlement en le faisant enfermer au milieu de ses « frères » de village qui n’ont pas digéré sa trahison.

TROISIEMEMENT : La réalité de la légitimité populaire de Maurice Kamto et du MRC. Deux faits ont vraiment atténué Cabral Libii et lavé sa tête de ses propres fantasmes. La première c’était en 2020 lors des appels à mobilisation contre le Covid ; et la seconde c’était la mobilisation nationale au Hold-up et à la résistance contre l’imposture, ou mieux dit : « la forfaiture de trop » de Paul Biya. Vous vous souvenez que quand le Covid commençait à tuer les Camerounais en Mars-avril 2020, Paul Biya se cachait, Cabral Libii, les autres faux opposants et les fausses sociétés civiles ne savaient quoi faire. C’est le Président Elu Maurice Kamto qui a pris ses responsabilités, et est monté au créneau et donné le coup d’envoi pour une mobilisation nationale et internationale. Ce qui a donné les idées à Cabral Libii, surtout que Maurice Kamto avait lancé une collecte publique de fonds ! Cabral a lancé son initiative, naturellement pour concurrencer le Survival Cameroon du MRC. Mais deux jours après, le MRC avait déjà 138 millions dans les caisses, tandis que Cabral n’arrivait même pas à convaincre ses propres militants qui cotisaient plus dans l’initiative du Député Nourane Fotsing, provoquant la jalousie, la misogynie et le sabotage par Cabral Libii et ses lieutenants. Finalement Survival a récolté plus d’1million 300.milles Euros. Demandez juste à Cabral Libii s’il a récolté plus de fonds que sa Député !

Quant aux phases du Hold-Up, je crois qu’il y a rarement eu dans l’histoire du Cameroun, une période plus sécurisée que les 10 jours d’avant et d’après le 22 Septembre 2020 quand le MRC a annoncé les marches. Les policiers, gendarmes, agents de la DST, RG, DGRE étaient dans tous les carrefours. Ou en est la résistance de Cabral contre la « forfaiture de trop » ? Personnellement, je crois que c’est en ce moment que Cabral Libii a compris qu’il ne faut plus confondre célébrité et légitimité, que aspirer à être Président de la République n’est pas un jeu, et que le « Parti et le Président de Facebook » ne s’amusaient pas !

Je vous avais aussi déjà dit que Cabral Libii a été repéré, pistonné et programmé par le RDPC pour agir par contre-mimétisme vis-à-vis du MRC, et par derrière, il joue sa survie économique. Voilà le réalisme social et politique et la jalousie qui ont fait passer Cabral Libii de jeune doctorant chômeur qu’on pistonne pour distraire la jeunesse et nuire le changement à politicard désormais hystériquement haineux comme si c’était de la faute des MRCistes et de Maurice Kamto si le RDPC lui avait confié des missions dégradantes et suicidaires. La deconfusion ou la lucidité forcée devant les concepts de légitimité et célébrité a désormais fait voir à Cabral Libii que son ennemi, (oui je dis bien son ennemi) est l’Objectivité, car c’est cette objectivité qu’il fuit a pour héritier désigné Maurice Kamto. Et je n’exagère pas.

Si vous ne comprenez pas cela, vous ne comprendrez pas pourquoi Cabral, officiellement 3e, qui a reconnu qu’un parti de l’opposition a gagné la Présidentielle 2018 (volonté de la majorité du Peuple Camerounais qu’il dit aimer et défendre), a été incapable de prononcer le nom de Maurice Kamto. Par contre il était prêt à brûler les bâtiments publics pour défendre les fruits de son deal comme Député. C’est la jalousie et l’aigreur qui font cela. Si vous ne comprenez pas cela, vous ne comprendrez pas pourquoi il n’a pas soutenu le recomptage des votes présidentiels, solution objective et impartiale, car l’impartialité avait choisi Maurice Kamto et non lui. C’est qu’il y a macabo du cou de Djamen Célestin dans ça ! Si vous ne comprenez pas cela vous ne comprendrez pas pourquoi au finish, il est le premier à saboter à la CRTV et dans les réseaux sociaux la reforme consensuelle du Code électorale. On a bien dit « Consensuel » Cabral. Car on est parti sur le principe neutre que tous ceux qui comme vous clamaient et réclamaient la réforme du Code électoral pouvaient travailler « chez eux », c.-à-d. égoïstement, et faire parvenir leurs propres points vue. Mais vous en êtes incapables, car le Code Electoral Consensuel, veut dire fin des interférences du RDPC dans l’expression de la volonté libre et démocratique du Peuple Camerounais et dans la certification des résultats.

Moi je vais poser une question toute bête aux Partisans de Cabral Libii : si déjà Cabral Libii lui-seul est capable d’être en désaccord avec ce que lui-même était librement d’accord et a librement choisi, vous croyez honnêtement qu’il sera d’accord et loyal avec ce que les autres auront choisi pour lui, comme le choix, à une Présidentielle d’un candidat unique autre que lui ? Si vous répondez à cette question, vous avez enfin compris l’escroquerie de son tapage et de sa mission de la « candidature unique » de 2018 qu’étrangement des gens malfaisants comme Nyamding et Owona Nguini soutenaient avec acharnement, ainsi que la fourberie qui se cache dans la stratégie d’inscrire prioritairement et massivement les Camerounais sur les listes électorales au lieu de travailler sur les reformes qui défendent et protègent leurs choix. Ouvrez les yeux : 11millions d’inscrits a échoué (Cabral lui-même l’a dit), il n’avait pas les moyens et la capacité pour mobiliser. Vous pensez que c’est à présent qu’il va réussir ?

Cabral Libii est même au fond spécialiste dans l’art de trouver les solutions impossibles, car la Vérité c’est que Cabral ne veut pas d’inscriptions massives, car la masse, (je viens de vous le démontrer avec des faits et non des opinions) ne croit pas en lui. Si vous croyez sincèrement en la stratégie de Cabral, dites-lui que le Peuple s’inscrira massivement, et sans l’effort de personne sur les listes électorales quand le Code électoral sera reformé, c’est-à-dire son vote protégé. Et ni Cabral ni le RDPC ne veulent cela, donc Cabral vous égare et noie quand il vous connecte sur l’enjeu de l’inscription massive sur les listes électorales. Seuls les imposteurs sont allergiques à la démocratie !
Pour finir, il faut savoir que tous les opposants de 2018 (Plateforme G20 et Présidentielles), en dehors de Maurice Kamto ne considèrent plus Paul Biya comme leur cible. Ils sont tous découragés et désillusionnés à deux niveaux : celui de remplacer Biya, et surtout (pour ceux qui croient encore en leur destin présidentiel) celui d’entrer à Etoudi avant Franck Biya.

Ce qui se joue actuellement dans les attaques, les trahisons, les coups bas contre le Président Elu Maurice Kamto, le sabotage de toute initiative neutre comme celui de la reforme du Code électoral ce n’est plus d’empêcher Maurice Kamto de recouvrer sa victoire volée, mais « d’empêcher Maurice Kamto d’empêcher la succession de gré-a-gré » entre Biya et ses « fils », parmi lesquels Franck Biya. Les activistes sournois comme Owona Nguini, David Eboutou, Dieudonné Essomba, Amer Kamer, Yonzou Carole, Ntimbane Bomo, les Junior Zogo, Serge Anango, Pr Ngatsi, Claude Abe, Manasse Aboya… ou les opposants Joshua Osih, Djamen Celestin, Bapot Lipot, Jean de Dieu Momo, Eloundou Joseph, Franck Hubert Ateba, Fabien Assigana, Banda Kani… et bien entendu Cabral Libii sont tous dans le pre-positionnement avant-gardiste pour valider la cooptation de Franck Biya par qu’ils espèrent, par solidarité générationnelle, accéder aux postes de pouvoir.

Tous ces gens ne peuvent jamais valider la reforme consensuel du Code Electoral, car ils savent que ce serait faire sauter les raccourcis du gré-à-gré, saboter leur avenir politique et redonner le pouvoir au Peuple. Et ce Peuple qui donne la célébrité à tout le monde, au fond, ne donne la légitimité qu’a ses vrais défenseurs. Et c’est Kamto Maurice l’élu. Et la Réalité, maitresse de toute chose et pulsion, ne discute avec personne. Elle a même d’abord mal à la tête !

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter