Vous-êtes ici: AccueilInfosPolitique2020 07 16Article 527746

Politique of Thursday, 16 July 2020

Source: 24cameroun.com

Alternance au Cameroun: Paul Biya bientôt frappé par la communauté internationale


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

C’est une requête faite par ces compatriotes qui appellent la communauté internationale à l’aide.

Les massacres de Ngarbuh dans la région du Nord-ouest du Cameroun avec à la fin un communiqué signé le 21 avril 2020 portant sur la culpabilité des forces armées du Cameroun, les arrestations arbitraires puis actes de torture des personnes interpellées alors au motif qu’elles auraient collaboré avec les Organisations de défense des droits de l’homme ayant dévoilé les crimes et l’implication de l’armée, l’ignorance de ce qu’elles sont devenues, sont entre autres ce qui motive la diaspora dont le vœu est la démission du chef d’Etat Paul Biya.

En outre, «le président en fonction (président de fait) du Cameroun, M. Paul Biya, âgé de 87 ans, régnant sans partage et de façon féroce sur le Cameroun depuis 38 ans, a initié deux guerres il y a 4 et 5 ans respectivement contre des résistants, les populations des régions du Nord-ouest et Sud-ouest Cameroun et contre Boko Haram dans le grand ‘ Nord du Cameroun. Ces deux guerres ont malheureusement été l’occasion pour des factions tribales au sein de l’armée à la solde de M. Paul Biya, de commettre de très graves exactions sur les populations civiles, sur ses propres concitoyens», dénonce la pétition.

Suspendre tout prêt financier au Cameroun

Les concitoyens proposent qu’il ‘ est temps d’agir pour un aménagement et la révision du Système électoral et du code électoral du Cameroun de façon Juste et Impartiale (Résultat du grand dialogue national), l’adoption du Fédéralisme comme forme de l’Etat. (Résultat du grand dialogue national), l’organisation de nouvelles élections Présidentielle, Législative et municipale (Résultat du grand dialogue national), l’Amnistie pour des membres des parties en conflit. Y compris le refus par la Banque Mondiale, le FMI et les pays amis du Cameroun de faire des prêts d’argent liquide au Cameroun tant que cela ne concerne pas la résolution politique des crises que traverse le pays.

Par ailleurs, ils prient la CPI d’engager des poursuites pour les crimes de guerre, Les crimes contre l’humanité, et le, génocide relatés conformément au Statut de Rome, tout en souhaitant que des solutions , politiques soient rapidement appliquées avec l’aide de la Communauté Internationale car «le régime sanguinaire en fonction dans notre pays a montré sa mauvaise foi et son incapacité à résoudre ces crises.

En perdant encore du temps, en restant sourds à notre demande ou en refusant de nous aider à résoudre ces graves crises que traversent notre cher et beau pays, vous l’exposerez inéluctablement à être victime d’atrocités encore plus graves que celles en cours et qui prendraient l’ampleur du Génocide Rwandais ou des événements tragiques en Tchétchénie dans les années 90», prévient cette diaspora à l’attention de la cible de la pétition.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter