Vous-êtes ici: AccueilInfosSanté2020 12 18Article 563234

Health News of Friday, 18 December 2020

Source: Actu Cameroun

Yaoundé: Malachie Manaouda choqué par ce qui se passe dans certains hôpitaux publics

Le ministre de la Santé lors d’une descente inopinée, a constaté que certaines formations sanitaires publiques entre autres manquent de sérieux et sont insalubres.

Le Dr Malachie Manaouda a entrepris des visites inopinées dans certaines formations sanitaires de la capitale Yaoundé. Ce que le ministre de la Santé a eu à voir dans ces formations sanitaires l’a conduit à convoquer les responsables. Selon nos sources, au district de santé d’Obala où il a été, il a noté un lot de problèmes qui ternissent l’image des hôpitaux publics. Ces problèmes sont l’insalubrité, le manque d’électricité, le manque de lits d’hospitalisation et le manque d’oxygène. Plus grave encore, le Dr Malachie Manaouda a noté que le personnel soignant ne prend pas à coeur la prise en charge des malades notamment leur gestion et leur suivi. A titre d’exemple, il a trouvé un jeune patient appelé Mbassi Mvogo qui manquait de soins alors qu’il était interné dans l’une des salles d’hospitalisation du service de pédiatrie.

Le ministre de la Santé qui a visité hier 5 hôpitaux publics était aussi au Centre de santé intégré de Nkolassan. Le schéma de ce côté-là n’est pas différent de celui ci-haut présenté. En plus de l’absence irrégulière du chef de Centre, il a été noté la vente illicite des médicaments. Indigné et choqué par cette découverte, le ministre Malachie Manaouda a saisi le carton de médicaments retrouvé dans un coin dudit Centre de santé. Il a également pris le soin de convoquer le responsable de ce centre à Yaoundé, pour voir clair dans cette situation.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter