Vous-êtes ici: AccueilActualitésSanté2021 06 23Article 604201

Infos Santé of Wednesday, 23 June 2021

Source: Le Jour

Un scanner high-tech pour la rapidité des examens à l’Hôpital central de Yaoundé

L'équipement a été offert par le Pnud avec l’appui de la Banque islamique de développement L'équipement a été offert par le Pnud avec l’appui de la Banque islamique de développement

Cet équipement de 64 barrettes offert par le Pnud avec l’appui de la Banque islamique de développement permettra d’examiner toutes parties du corps.

C’est surprenant, c’est exceptionnel… Rien que des salves d’applaudissements sur le palier du service de radiologie et d’imagerie médicale de l’hôpital Central de Yaoundé pour la réception du scanner de 64 barrettes au sein de son service. C’est le tout premier équipement de dernière génération désormais disponible à l’hôpital central. Il effectuera 128 coupes en rotation ; ce que le Pr. Ongolo Zogo appelle faire des images. C’est donc un précieux outil pour le personnel médical de cet hôpital qui reçoit selon des responsables par an environ 200 000 patients et plus de 48 000 urgences. Pourquoi ? Le chef du service de radiologie et d’imagerie de cet hôpital, le Pr. Ongolo Zogo, a expliqué lors de la réception : « Il comporte 64 barrettes, mais peut faire 128 images en moins de 0,3 s, contrairement à l’ancien scanner de 02 barrettes acquis en 2005. Le principal avantage de cet appareil est qu’il nous permettra de faire rapidement un certain nombre d’examens. Il aidera également à examiner les parties du corps, ce que nous ne pouvions pas faire avant à savoir faire l’image des vaisseaux du cœur ou celles qui vont vers les jambes sans qu’on ne soit obligé de rentrer dans les artères. Donc, nous gagnons en terme de capacité, en terme de rapidité et de la qualité des examens que nous devrions faire ».
Le Pr. Ongolo Zogo a promis faire bon usage de cet appareil car ; l’autre avantage pour est que dans le service de radiologie et d’imagerie médicale, les spécialistes pourront rapidement faire des examens. Ils seront désormais à l’abri des problèmes liés à l’électricité : « Nous avons un contrat de maintenance qui nous permet d’être tranquille pendant deux ans ».

Cet équipement a été acquis dans le cadre du renforcement du plateau technique des formations sanitaires publiques, et de l’amélioration de la qualité de soins et services. Un objectif que tient à cœur le programme des Nations unies pour le développement (Pnud), l’agence d’exécution. « Ceci fait partie de l’appui que nous apportons au gouvernement du Cameroun dans le cadre de la réponse au Covid-19 et surtout au renforcement du système de santé. Nous sommes heureux que ce scanner disposant d’un système de garantie de deux ans, ait été livré dans des délais très court», a déclaré le représentant-résident du Pnud au Cameroun, Jean Luc Stalon. L’appui financier quant à lui, vient de la Banque islamique de développement. Le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie a procédé à l’inauguration et à la mise en service de ce tout nouveau scanner.