Vous-êtes ici: AccueilInfosSanté2021 04 29Article 594046

Health News of Thursday, 29 April 2021

Source: Le Jour

Un nouveau vaccin reconnu très efficace contre le paludisme

Les premiers essais concluant ont été effectués sur 450 enfants de 5 à 17 ans Les premiers essais concluant ont été effectués sur 450 enfants de 5 à 17 ans

Appelé R21/Matrix-M, il a été mis au point par des chercheurs de l’Université d’Oxford et des scientifiques du Burkina Faso. Les premiers essais concluant ont été effectués sur 450 enfants de 5 à 17 ans sans effets secondaires observés.

Un nouveau vaccin contre le paludisme vient d’être mis au point par des chercheurs de l’Université d’Oxford et des scientifiques du Burkina Faso. Celui-ci se révèle efficace à 77 % contre la maladie. Des essais efficaces ont été faits sur des patients au pays des Hommes intègres, à la grande satisfaction des chercheurs. Le vaccin est appelé R21/Matrix-M, bien plus efficace que le seul vaccin contre la maladie actuellement disponible qui est efficace à moins de 50 %. La présente étude, dont les résultats préliminaires sont publiés dans la revue The Lancet, a été menée sur 450 enfants de 5 à 17 mois de 24 villages du Burkina Faso.

Aucun effet secondaire sérieux n’a été observé. Plus de 100 vaccins candidats contre le paludisme ont fait l’objet d’essais cliniques au cours des dernières décennies, mais aucun n’a montré l’efficacité de plus de 75 % requise par l’Organisation mondiale de la santé (Oms). Ce vaccin va maintenant faire l’objet de tests de plus grande envergure, menés sur 5000 enfants de moins de trois ans de quatre pays africains. Les symptômes du paludisme apparaissent généralement de 10 à 15 jours après la piqûre d’un moustique infecté. Les premiers symptômes de fièvre, céphalées et frissons peuvent être modérés et difficiles à attribuer au paludisme. S’il n’est pas traité dans les 24 heures, le paludisme peut évoluer vers une maladie sévère souvent mortelle.

Ces résultats sont très intéressants. Ils montrent des niveaux d’efficacité sans précédent pour un vaccin contre cette maladie. « Nous attendons avec impatience l’essai à venir pour prouver la sécurité et son efficacité à grande échelle », a déclaré le Pr Halidou Tinto, coordonnateur de l’essai clinique. La Stratégie mondiale de lutte contre le paludisme de l’Oms vise à réduire d’au moins 90 % l’incidence du paludisme d’ici à 2030. Trouver un vaccin efficace contre le paludisme est considéré comme l’un des Graals de la recherche médicale. Il pourrait s’agir d’une percée majeure. La maladie tue plus de quatre cent mille (400 000) personnes par an, dont de nombreux enfants en Afrique subsaharienne. Le paludisme est une maladie potentiellement mortelle causée par des parasites transmis aux personnes par des piqûres de moustiques femelles de l’espèce Anophèles infectés. L’Oms recense 229 millions de cas dans le monde chaque année, le nombre de décès imputables au paludisme est estimé à plus de 409 000 annuellement. Les enfants âgés de moins de cinq ans constituent le groupe le plus vulnérable. Ils représentent 67 % des décès imputables (soit 274 000) selon l’Oms.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter