Vous-êtes ici: AccueilInfosSanté2020 12 09Article 561194

Health News of Wednesday, 9 December 2020

Source: Cameroon Info

Santé: les priorités du ministère de la Santé Publique pour 2021

En dépit de la baisse de l’enveloppe allouée à son département ministériel pour le prochain exercice budgétaire, le ministre de la Santé, Malachie Manaouda, entend relever plusieurs défis.
L’enveloppe budgétaire du ministère de la Santé Publique pour l’exercice 2021 s’élève à 197,121 milliards de FCFA. Ce budget connait une baisse d’un peu plus de 16 milliards de FCFA par rapport à l’exercice 2020 (213,651 milliards de FCFA).

Le budget du MINSANTE se concentre sur quatre programmes clés: la Promotion de la santé, la prévention des maladies, la prise en charge des cas, la gouvernance et soutien institutionnel dans le secteur de la santé. Concernant le programme de promotion de la santé, le budget alloué s’élève à un 18 888 591 milliards de FCFA avec un accent sur la mise en œuvre effective de la Couverture santé universelle (CSU), peut-on lire dans les colonnes du journal Le Messager édition du 8 décembre 2020.

Dans les détails, le programme de prévention des maladies qui contribuera à renforcer la surveillance des épidémies est estimé à 40 701 607 647 milliards de FCFA; le programme de la prise en charge des cas, quant à lui, s’élève à 90 491 076 240 milliards FCFA, l’accent étant mis sur la réduction de la mortalité hospitalière et communautaire des maladies transmissibles et non transmissibles prioritaires. Et pour le programme de gouvernance et d’appui institutionnel, le budget alloué s’élève à 47 039 724 224 milliards de FCFA.

En dépit de la baisse du budget de son département ministériel, le ministre de la Santé, Malachie Manaouda, lors de son passage devant les membres de la Commission des finances et du budget de l’Assemblée le 2 décembre 2020, a rappelé que plusieurs priorités seront renforcées en 2021 malgré les défis liés à la pandémie de covid-19, précise le journal.

«Nous allons multiplier nos actions en matière de mortalité infantile et maternelle. Nous continuerons de lutter contre la pandémie de covid-19 et d’autres pathologies. L’accent sera mis davantage sur la lutte contre certaines maladies sans mettre de côté le VIH/Sida, la tuberculose, le paludisme, les maladies évitables par la vaccination et l’exécution efficace de la couverture santé universelle (CSU) qui contribuera à améliorer la santé et le bien-être des Camerounais», précise le patron de la santé au Cameroun.

«Nous avons mis en place en 2020 la couverture santé universelle à travers la signature d’un contrat de partenariat et en 2021 nous pensons que l’accent sera mis sur l’inscription avec l’espoir que de nombreux Camerounais commenceront à bénéficier de la CSU», a-t-il souhaité.