Vous-êtes ici: AccueilInfosSanté2020 12 12Article 561929

Health News of Saturday, 12 December 2020

Source: stopblablacam.com

Risque d’épidémie de méningite dans les régions septentrionales

La partie septentrionale du Cameroun est exposée à un risque de méningite. L’alerte est donnée par Joseph Arimathée Amougou, Directeur général (Dg) de l’Observatoire national pour les changements climatiques (Onacc). «?Pendant cette saison sèche, il est fort probable que dans la zone septentrionale sur le plan de la santé, que nous ayons carrément des problèmes d’épidémies liés à la méningite?», a-t-il indiqué le 9 décembre 2020 sur la télévision nationale.

En effet dans ces régions, le climat est propice au développement de cette maladie contagieuse. La région de l’Extrême-Nord traversée par «?la ceinture de méningite?» est particulièrement exposée à cette maladie et les personnes non vaccinées courent un grave risque de mort.

Ce risque de résurgence d’une épidémie due aux changements climatiques est d’ores et déjà relayé au ministère de la Santé publique.Pour le DG de l’Onacc, «?en informant le ministre de la Santé, il convoque surement les dispositions liées à la vaccination?».

C’est que la vaccination reste le meilleur moyen de prévention contre cette maladie mortelle à 50 % de cas. A noter que le 28 juillet dernier, une campagne de vaccination préventive contre la méningite a été organisée en faveur des populations carcérales, des réfugiés et des communautés hôtes des régions de l’Extrême-Nord, du Nord, de l’Adamaoua et de l’Est. C’était à l’initiative des autorités camerounaises, avec le soutien des partenaires de l’Etat.

Elle a duré deux mois et 300?000 doses de vaccins d’une valeur de 6 milliards FCFA avaient été mises à la disposition du gouvernement. Selon les chiffres officiels, 514 cas de méningite ont été enregistrés au Cameroun pour 64 décès, au mois d’août 2020. Soit une létalité de 12 %. En 2019, la maladie a touché 2600 Camerounais et 6 % en sont mortes.

En rappel, l’Onacc produit tous les 10 jours un bulletin d’alerte. «?Ce bulletin prédit comment sera le temps, le climat pendant les 10 prochains jours. Il indique les potentiels impacts dans les différents secteurs de développement et les cinq zones agroécologiques c’est-à-dire comme l’agriculture, la santé, l’élevage, l’énergie. Et dans ces différents secteurs de développement, l’Onacc propose des solutions par exemple?», informe Joseph Arimathée Amougou.

Et «?Les changements climatiques entrainent des perturbations qui ont un impact sur les vies, au développement sur la santé, l’agriculture, etc. A partir des informations que nous apportons, les responsables prennent des décisions pour s’ajuster, s’adapter afin de réduire les impacts?», conclut-il.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter