Vous-êtes ici: AccueilInfosSanté2021 04 30Article 594403

Health News of Friday, 30 April 2021

Source: ecomatin.net

Paludisme : 630 millions de F déboursés pour le traitement des cas simples en 2020

C’est 1.346.413 cas de paludisme jugés simple qui ont été pris en charge par le gouvernement C’est 1.346.413 cas de paludisme jugés simple qui ont été pris en charge par le gouvernement

Selon des données officielles, c’est 1.346.413 cas de paludisme jugés simple qui ont été pris en charge par le gouvernement durant l’année 2020 raison de 500 Fcfa.

Le dimanche 25 avril 2021 s’est tenue la 14e journée mondiale de lutte contre le paludisme, sous le thème « Zéro palu-Tirer un trait contre le paludisme ». Selon des données officielles on a enregistré au Cameroun en 2020 : 4.217.344 personnes consultés pour suspicion de paludisme ; 2.646.139 cas de paludisme rapportés soit un taux d’incidence de 101 cas pour 1000 habitants ; 1,256 million d’hospitalisations ; 886 270 enfants de moins de 5 ans ayant été testé positifs, de même que 179 998 femmes enceintes ; pour 1.299.726 cas de paludisme jugé grave et 1.346.413 cas jugé simple. S’agissant des décès l’on enregistre 4.121 décès en 2020, contre 4.510 en 2019. Soit 2.656 chez les moins de 5 ans et 70 chez les femmes enceintes.

Cette mortalité s’explique par des consultations prénatales tardives dès la manifestation des premiers symptômes, des consultations prénatales rares chez les femmes enceintes, le non usage de la moustiquaire imprégnée à longue durée d’action (Milda).

Coût du traitement

C’est pour renverser cette tendance que le gouvernement a mis sur pied plusieurs stratégies pour éradiquer cette maladie notamment l’institution depuis février 2011 de la gratuité de la prise en charge du traitement du paludisme chez la femme enceinte et les enfants de 0 à 5 ans, la réduction du coût du diagnostic et du traitement du paludisme simple dans les formations sanitaires à moins de 500F, la gratuité de la Milda. A cela s’ajoute la mise en place du Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp), qui a adopté pour la période 2019-2023, un nouveau plan de lutte contre cette maladie endémique. Plan qui vise d’ici 2023, à réduire de 60% la mortalité et la morbidité liées au paludisme. Ceci, par rapport à 2015 où 3 440 décès et 1.763.402 malades ont été enregistrés cette année-là. Deux axes principaux concernent alors ce plan : le renforcement de la prévention et l’amélioration de la qualité de la prise en charge des cas, en particulier chez les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans.

C’est depuis 2011 que le traitement du paludisme simple revient à 500 Fcfa. Si l’on procède par analogie l’on se rend compte que pour le compte de l’année 2020 sur ce segment, le gouvernement à débourser la somme de 673,206 millions de Fcfa en termes de traitement de cas de paludisme simple.

Financements extérieurs

Selon le rapport 2019 de l’Organisation mondiale de la santé, le Cameroun occupe le 11e rang des pays les plus touchés par le paludisme dans le monde. A cet effet, le pays bénéficie du soutien d’organisations internationales et de partenaires bilatéraux. Dans ce registre l’on a alors une subvention de plus de 101 000 euros (67 millions de Fcfa) pour la riposte au paludisme de la part du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. A cette enveloppe s’ajoute les 108 milliards de Fcfa capté pour la période 2018-2020, par le Cameroun. Cette enveloppe vient ainsi rejoindre les 203 milliards de Fcfa reçu depuis le début de la coopération entre les deux parties en 2003.

Les Etats-Unis participent aussi dans l’accompagnement du Cameroun dans cette lutte. De 2017 à ce jour l’initiative du Présidenten Américain de lutte contre le paludisme a octroyé au Cameroun 89 millions de dollars soit 48 milliards de Fcfa. Financement qui a permis de livrer 255 749 moustiquaires ; 1,6 million de kits de dépistage du paludisme ; 855 840 médicaments à action rapide ; 1,3 million de traitements préventifs pour les femmes enceintes et 21,4 millions de traitements préventifs pour les enfants de moins de cinq ans et 57 245 formations pour les agents de santé à ce jour, tout en renforçant les systèmes de santé pour renforcer et amplifier les efforts du Cameroun dans la lutte pour endiguer cette maladie.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter