Vous-êtes ici: AccueilActualitésSanté2021 08 06Article 612211

Infos Santé of Friday, 6 August 2021

Source: La Nouvelle Expression

Mortalité infantile: la Chine et l’Unicef au secours de la mère et de l’enfant camerounais

la mortalité maternelle avait baissé de 782 à 406 décès pour 100.000 naissances vivantes la mortalité maternelle avait baissé de 782 à 406 décès pour 100.000 naissances vivantes

Le géant asiatique a octroyé au Cameroun, par le biais du Fonds des Nations unies pour l’Enfance du matériel médical évalué à 1.000 000 de dollars. Ce don a été réceptionné par le ministre de la Santé publique.


A la veille de la pandémie de Coronavirus, le Cameroun était sur la bonne voie en ce qui concerne la santé des mères et des enfants. Selon l’Enquête démographique et de Santé (EDS) 2018, la mortalité maternelle avait baissé de 782 à 406 décès pour 100.000 naissances vivantes. Le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans était quant à lui passé de 122 à 80 décès pour 1000 naissances vivantes entre 2011 et 2018. La propagation du Covid-19 a dès lors conduit à une régression. Selon une enquête menée par la Banque mondiale en 2020 sur les activités de santé maternelle, néonatale et infantile (Smni) : « 64% des formations sanitaires ont connu une baisse de la fréquentation des services de vaccination et 41% des formations sanitaires ont eu une rupture en vaccin ».

Centre-Est-Littoral

C’est dans ce contexte que le don de la Chine intervient. Il a pour but d’assurer la continuité des soins et des services de base pour la mère, le nouveau-né et l’enfant. Il s’agit concrètement de : « 100 concentrateurs d’oxygène avec tous les accessoires et consommables, de matériels pour la prévention et le contrôle des infections, de modèles anatomiques pour la formation in situ du personnel, de matériel de bureau, de matériels de sensibilisation constitués de téléviseur et de vidéo, de matériel pour la prise en charge du nouveau-né et plus particulièrement pour les soins mères-kangourou, des intrants de vaccination, des intrants pour la prise en charge des maladies tueuses de l’enfant ».

Selon le Représentant résident (sortant) de l’Unicef au Cameroun, Jacques Boyer, il s’agit d’un appui à 20 formations sanitaires de 7 districts de santé des régions de l’Est, du Centre et du Littoral. « En fournissant les équipements pour prévenir la mortalité des nouveau-nés notamment, nous voulons encourager les mamans qui n’allaient plus dans les centres de santé à revenir vers ces formations sanitaires. Il y a plusieurs équipements qui permettent aux nouveau-nés de survivre justement après l’accouchement. En plus de cela il y a aussi plusieurs équipements de bureau : des ordinateurs, des scanneurs pour permettre également aux personnels administratifs de ces formations sanitaires d’apporter l’appui nécessaire … »

En rappel, ce don résulte d’un partenariat entre l’Unicef et le Gouvernement de Chine. Il a été obtenu par le biais de l’Agence chinoise de coopération pour le développement (Cidca). Le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie a procédé à sa réception ce mercredi 28 juillet 2021.