Vous-êtes ici: AccueilInfosSanté2020 12 29Article 564596

Health News of Tuesday, 29 December 2020

Source: Cameroon Info

Le premier 'Prix de la pharmacopée Covid-19' décède quelques jours après sa récompense

Grièvement brûlé au cours d'un accident de travail survenu le 15 décembre 2020 alors qu'il préparait son médicament, il a rendu l’âme le 26 décembre 2020.

Junior Christian Bekono Meyong, le créateur de l’«Immunibek’s», une décoction de plantes traditionnelles à base de l’Eucalyptus, l’Ekouk, le Nfol, le Bibinga et l’Abing pouvant être administrée à titre préventif et curatif contre le Covid-19 a rendu l’âme le 26 décembre 2020 à Mbalmayo, dans la région du Centre. Il meurt alors qu’il savourait encore le premier prix de la pharmacopée du ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation pour la lutte contre le Covid-19 qu’il avait reçu le 10 décembre dernier.

D’ailleurs, dans son édition en kiosque le 28 décembre 2020, le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune rapporte qu’il «était en pleine préparation de son médicament contre le Covid-19, une commande de l’Institut de recherches médicales et d’études des plantes médicinales (IMPM)».

Notre confrère raconte que le défunt a été «victime d’un accident à son domicile sis à Mbalmayo le 15 décembre dernier. Le naturopathe de 46 ans, était interné à l’Hôpital Saint Rosaire de cette ville du Nyong-et-So’o. Il est décédé samedi dernier des suites de graves brûlures. Il avait été atteint sur plusieurs parties de son corps, notamment, le long de son dos, au niveau des bras et des jambes, suite à l’explosion d’une cocotte-minute», peut-on lire.

D’après le témoignage de son épouse, Hortense Bekono, dans les colonnes du journal: «on ne sait réellement pas ce qui s’est passé dans la cuisine où il a l’habitude d’apprêter les médicaments. C’était peut-être dû à une erreur de manipulation de la cocotte-minute. Car, c’est dans ce type de marmites qu’il prépare les remèdes. Toujours est-il que l’ustensile a explosé… Le choc était tellement violent que la vapeur a perforé le plafond de l’habitacle avec son contenu avant de se déverser sur le sol. Craignant le pire, il s’est empressé pour fermer la bouteille à gaz. C’est à ce moment qu’il a glissé et est tombé sur le dos, avant de se retourner dans ce liquide bouillant».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter