Vous-êtes ici: AccueilActualitésSanté2021 06 02Article 599731

Health News of Wednesday, 2 June 2021

Source: La Nouvelle Expression

Le DG d’Hévécam a-t-il été tué par le Covid-19 ou par son vaccin ?

Le quotidien gouvernemental soutient une mort naturelle de ce cadre indien Le quotidien gouvernemental soutient une mort naturelle de ce cadre indien

Pendant que le quotidien gouvernemental soutient une mort naturelle de ce cadre indien de la multinationale Hévécam, plusieurs sources restent sceptiques

«Décès du Directeur des plantations d’Hévécam, Rien à voir avec le vaccin anti-Covid 19». Peut-on lire dans un article bien encadré du quotidien gouvernemental Cameroon Tribune, édition du 24 Mai 2021. Le journal rend compte de son enquête effectuée parmi les collaborateurs de l’illustre disparu et dans la liste des vaccinés du département de l’Océan, disponible au district de santé de Kribi. Il accuse également les réseaux de Kribi de répandre une fausse nouvelle selon laquelle, le directeur des plantations serait décédé des suites du vaccin anti-Covid 19.

Incinéré selon les usages indiens trois jours après sa mort à Yaoundé et d’après la dernière volonté de ce haut cadre de la multinationale Hévécam S A, les causes du décès de RAJESH DEVASIA continuent de préoccuper l’opinion. Le citoyen de nationalité indienne a-t-il été tué par le corona virus ou par son vaccin ?

Si les responsables l’entreprise restent formels que le directeur des plantations ne s’est jamais vacciné à Niété, alors même que la société disposait d’une dotation de 420 vaccins Astra Zeneca, et même si son nom ne se trouvait pas dans la liste des vaccinés de l’océan, certaines sources d’information restent concordantes sur le fait que Rajesh aurait pris une première dose de vaccin à Douala.

Rajesh Devasia s’est rendu à Douala le 03 avril, période à laquelle son ambassade organisait des sessions de vaccination contre le coronna virus. Le 29 du même mois, il va se présenter à l’infirmerie de la société Hévécam avec son personnel domestique pour qu’il reçoive le vaccin anti-Covid 19 ; les professionnels de la santé commencèrent par les tests et c’est le Directeur qui se retrouve être infecté. Il sera aussitôt mis en quarantaine et sous le protocole de la santé publique. Le 16 mai, sa situation s’aggrave, et il est aussitôt référé dans un hôpital à Douala, où il décède quelques heures plus tard.

Pour plusieurs observateurs, beaucoup de questions suscitent la curiosité de ce démenti du quotidien gouvernemental. Le responsable indien qui était à Douala pendant les sessions de vaccination de son ambassade serait-il rentré sans être vacciné, et pour quelle raison ? S’il était déjà positif, pourquoi venait-il encore faire le test à Niété en compagnie de son personnel ?

La société Hévécam SA a connu à ce jour 473 cas positifs, 468 guéris, 04 cas restent actifs et 01 décès (le directeur des plantations). Elle avait reçu du gouvernement camerounais 420 doses de vaccin Astrazeneca ; 20 % de personnes avaient été vaccinées et le reste renvoyé à Yaoundé, d’après une source de la société.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter