Vous-êtes ici: AccueilInfosSanté2021 01 26Article 569173

Health News of Tuesday, 26 January 2021

Source: stopblablacam.com

Le Cameroun approuve l’introduction du vaccin contre le coronavirus

Les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) viennent d’approuver l’introduction du vaccin contre le nouveau coronavirus (Covid-19) dans la sous-région. La décision a été prise à l’issue de la conférence des ministres de la Santé de la Cemac tenue par visioconférence du 19 au 22 janvier. La réunion a été présidée par le ministre camerounais de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie, président en exercice de la réunion ad hoc des ministres de la Cemac en charge de ce secteur.

«?Le vaccin anti-Covid-19 apparaît comme une solution durable dans la lutte contre cette pandémie qui menace la résilience de nos économies fragiles et le processus d’intégration sous régionale promu par les différents chefs d’Etat?», a déclaré le Minsanté, dans des propos rapportés dans les médias publics. Aucune information n’a filtré sur le ou les vaccins qui seront notamment administrés dans le pays, la stratégie de vaccination ou les cibles prioritaires.

Le 21 décembre, le Minsanté affirmait qu’une réflexion était en cours pour arrêter la stratégie appropriée dans le cadre de la campagne de vaccination anti-Covid-19. Le sujet devrait être abordé lors de la réunion du Comité national de coordination des préparatifs à l’introduction dudit vaccin au Cameroun, convoquée pour mercredi prochain. «?Le choix du ou des vaccins se fera en accord avec les circonstances ou le contexte même de nos pays. Il s’agit d’une part, de l’efficacité et d’autre part, du coût du vaccin pour la sous-région?», a précisé Manuel-Nso Obiang Ada, secrétaire exécutif de l’Organisation de coordination pour la lutte contre les endémies en Afrique centrale (Oceac).

Comité scientifique sous-régional

Selon ce dernier, le Cameroun, le Gabon, la Guinée équatoriale, le Tchad, la Centrafrique et le Congo envisagent de rendre disponibles au moins 20 % des doses de vaccins pour leurs populations d’ici six mois ou, au plus tard, à la fin de l’année en cours. Un «?comité scientifique sous-régional?» sera notamment mis en place pour permettre aux pays d’effectuer le «?meilleur choix?» de vaccin et les aider à implémenter tous les aspects relatifs à la vaccination anti-Covid-19, apprend-on.

Le 22 janvier, le programme Covax (initiative mondiale pour l’accès équitable de tous les pays aux vaccins anti-Covid-19 auquel le Cameroun a souscrit) a annoncé la signature d’un accord d’achat anticipé portant sur jusqu’à 40 millions de doses du vaccin candidat Pfizer-BioNTech. Ce vaccin est pour le moment le seul à avoir reçu une homologation d’urgence de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Covax a également annoncé près de 150 millions de doses du vaccin candidat AstraZeneca/Oxford, dont l’autorisation d’utilisation d’urgence de l’OMS est imminente. Ces vaccins devraient être disponibles au premier trimestre 2021. L’Union africaine (UA) a également annoncé avoir commandé 270 millions de doses de vaccins pour le continent. Selon les chiffres communiqués le 23 janvier, le Cameroun enregistre officiellement 29?617 cas confirmés, dont 28?045 rémissions (95 %) et 462 décès.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter