Vous-êtes ici: AccueilInfosSanté2019 04 17Article 461075

Health News of Wednesday, 17 April 2019

Source: camerounweb.com

L'hémophilie, un mal qui touche plus de 2000 personnes au Cameroun

Ce 17 avril, le Cameroun se joint à la communauté internationale pour célébrer la journée mondiale de L'hémophilie. C'est une maladie hémorragique héréditaire due au déficit d'une protéine de coagulation, habituellement présente dans le plasma. Elle se transmet de façon hériditaire de père en fille et de mère en fils.
Au Cameroun, l’on dénombre sur la base d’une étude photographique des statistiques mondiales un peu plus de 2000 personnes affectées.

Traitement de l’hémophilie

Le coût du traitement de l’hémophilie dans notre pays varie entre 200 000 Fcfa et 2 millions de Fcfa. D’après le Pr Dora Mbanya, chef du département Hématologie et transfusion du Centre universitaire (Chu) de Yaoundé, près de 200 personnes atteintes d’hémophile sont diagnostiquées et sont suivis gratuitement dans le centre de prise en charge de l’hémophilie basé au Chu de Yaoundé.

Ledit centre mis en place gr'ce au programme de jumelage établi entre le service d’Hématologie et de transfusion sanguine du Chu de Yaoundé et l’unité d’hématologie des hôpitaux universitaires de Genève en Suisse date de 2009.

Pour Serges Désiré Takou, Président de l’Association des Hémophiles du Cameroun (AHC), la situation actuelle des hémophiles reste complexe. « Même au niveau des hospitalisations ou bien des formations sanitaires, ce n’est pas facile de pouvoir diagnostiquer ce genre de problème. Parce que lorsqu’un malade qui a un trouble de la coagulation arrive à l’hopital, son orientationse fait en fonction de sa crise. Et cette orientation reste fictive. D’où des difficultés à avoir des données statistiques », explique-t-il. Il poursuit en disant que beaucoup de malades atteints d’hémophilie vivent encore dans l’ignorance de leur statut. Raison pour laquelle le plaidoyer pour l’amélioration du quotidien des malades et de leurs proches est fait.