Vous-êtes ici: AccueilActualitésSanté2021 06 25Article 604690

Infos Santé of Friday, 25 June 2021

Source: www.camerounweb.com

Hépatite virale : un tueur silencieux qui décime 8000 personnes par an au Cameroun

Le Cameroun est l’un des pays les plus touchés. Le Cameroun est l’un des pays les plus touchés.

Le Cameroun est l’un des pays les plus touchés par les hépatites.

Les régions du Centre, du Sud et de l’Est sont les plus atteintes par la maladie.

Les hépatites tuent environ 8000 personnes au Cameroun par an.

Le Cameroun est l’un des pays les plus touchés en Afrique et dans monde par les hépatites. Les chiffres de cette maladie font état d’une prévalence de plus de 10% pour l’hépatite B et 12% pour l’hépatite C. Dans les régions du Centre, Sud et Est, la situation est des plus préoccupantes. Par ordre, le Centre venant en tête avec 12% suivi du Sud avec 06% et l’Est avec 4%. Ces statistiques connaissent des variations en fonction du type d’hépatite. C’est ainsi par exemple qu’en matière de prévalence des personnes âgées de plus de 50 ans, Ebolowa et ses environs enregistrent plus de 50% des patients. Les spécialistes soulignent que les comportements sexuels à risques, les accidents transfusionnels et les scarifications en sont les principales causes. Des études disponibles auprès de nombreux laboratoires laissent dire que les complications des hépatites virales B et C sont le cancer du foie qui pour le moment, n’a pas de traitement curatif propre. D’où l’importance d’un dépistage précoce susceptible de la mise rapide, sous traitement. Pour autant, la prise en charge des malades atteints d’hépatites virales représentent toujours un réel défi pour le Cameroun où l’ensemble des soins atteint souvent l’enveloppe hors de portée de sept millions de Fcfa.

Les chiffres

Selon les âges, les personnes âgées de plus de 45 ans sont les plus touchés à plus 16,8%. Les prévalences de l’hépatite D sont aussi significativement différentes selon les régions administratives avec des régions de l’Est et du Sud (53,7% et 48,5%, respectivement). Dans ce Grand-sud, les prévalences de l’hépatite virale B sont significativement différentes selon les âges, elles se situent entre 11 et 13% chez les sujets de moins de 45 ans et entre 8 et 9% chez les plus de 45 ans l’hépatite est plus dangereuse que le VIH. Lorsqu’on est co-infecté, on court le risque d’avoir les charges virales plus élevées, ce qui favorise la contamination de l’entourage, notamment lors d’un accouchement. On sait aussi que le malade porteur du VHC développera plus vite une cirrhose que celui qui n’est pas contaminé par le VIH», explique le Dr Jean Loël Bigna du Centre Pasteur. Ces pathologies tuent environ 8000 personnes par an au Cameroun. Dans les seules régions du Centre, Sud et Est, on estime à 4000, les victimes et des hépatites virales chaque année. Les statistiques du ministère de la Santé publique montrent qu’au plan national, 11% de la population est affecté par l’hépatite B et 13% par l’hépatite C. 13 Camerounais sur 100 souffrent d’hépatite virale C.