Vous-êtes ici: AccueilInfosSanté2020 05 22Article 515050

Health News of Friday, 22 May 2020

Source: investiraucameroun.com

Hémodialyse au Cameroun: Medecis Sarl veut investir près de 6 milliards


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

La société Medecis Sarl pourrait bien devenir une alternative intéressante pour les nombreux insuffisants rénaux du Cameroun. En effet, cette entreprise privée est porteuse d’un projet de construction de centres d’hémodialyse dans le pays, pour lequel elle entend investir une enveloppe de 5,7 milliards de FCFA.

Afin d’encourager et de faciliter la réalisation de cet investissement, le gouvernement camerounais, à travers l’Agence de promotion des investissements (API), a signé le 15 mai 2020 une convention avec cette entreprise. Ladite convention donne à Medecis Sarl le droit au bénéfice des dispositions de la loi de 2013 portant incitations à l’investissement privé en République du Cameroun.

Concrètement, cette loi révisée en 2017 permet aux porteurs de projets d’investissements de bénéficier d’exonérations fiscalo-douanières, aussi bien pendant la phase de démarrage que de production. Ces exonérations s’étalent sur une période comprise entre 5 et 10 ans.

L’investissement projeté par Medecis Sarl viendrait contribuer à la résolution d’un problème de santé publique au Cameroun, à savoir celui de la prise en charge des insuffisants rénaux. En effet, bien que les statistiques officielles soient rares, l’insuffisance rénale prend de plus en plus de l’ampleur dans la société camerounaise, comme peut en témoigner le nombre de centres de prise en charge créés ces dernières années dans le pays par les pouvoirs publics.

En effet, alors qu’il n’en existait que deux dans les deux principales villes du pays (Yaoundé et Douala) jusqu’en 2007, chacune des 10 régions camerounaises est désormais dotée d’au moins un centre d’hémodialyse mis en place par l’État. Ceci, sans compter quelques initiatives privées.

Mais, à cause de la subvention de la prise en charge qui y a cours (5000 FCFA la séance au lieu de 75?000 FCFA, selon les malades), les centres d’hémodialyse publics sont de plus en plus débordés. Ceci, à cause non seulement de l’augmentation du nombre de malades à prendre en charge, mais surtout du fait de l’insuffisance des équipements dédiés (dialyseurs et autres kits de dialyse).

Les insuffisances, que les malades dénoncent régulièrement au moyen de mouvements d’humeur dans les hôpitaux du pays, sont autant d’opportunités d’investissements que n’hésitent pas à saisir des opérateurs économiques tels que Medecis Sarl.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter