Vous-êtes ici: AccueilActualitésSanté2021 07 27Article 610408

Infos Santé of Tuesday, 27 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Fond Covid-19 : 6 inspecteurs enquêtent dans les hôpitaux de la région du Centre

L’enquête est ouverte du 26 juillet au 6 août 2021. L’enquête est ouverte du 26 juillet au 6 août 2021.

L’enquête est ouverte du 26 juillet au 6 août 2021.

L’Inspection générale mène l’enquête à la demande du Contrôle Supérieur de l’Etat.

Elle est réalisée dans 6 formations sanitaires.

L’équipe de 6 enquêteurs de l’inspection générale va séjourner à la délégation régionale de la Santé publique du Centre (DRSP-C) et dans six formations sanitaires de la région du Centre. Il s’agit de : l’hôpital régional annexe d’Ayos, le district de santé (DS) et l’hôpital de District (HD) d’Akonolinga, le DS et HD de Bafia, d’Efoulan, de Mfou et d’Olembé. La mission d’investigation de l’inspection générale des services pharmaceutiques et du laboratoire du ministère de la Santé publique est conduite par le Dr Yomo Albertine. Elle va durer 11 jours.
Cette équipe de 6 personnes va ainsi recouper des informations « en vue d’une réponse adéquate à la préoccupation du Consupe», peut-on dans la lettre de mission de Manaouda Malachie, ministre de la santé. Ce dernier invite donc tous les responsables de ces formations sanitaires et de la délégation régionale « à prendre toutes les dispositions nécessaires pour le bon déroulement de cette mission ». Mais il faut noter que tout part d’une dénonciation de Prosper Biakolo Ekassi, infirmier de formation et syndicaliste, relative aux actes de détournement de fonds publics et de corruption présumés portés contre les responsables de ces structures de santé publique.

Faire la lumière sur les présumés détournements.

Si l’équipe des inspecteurs a été envoyée sur le terrain, c’est par ce que le contrôle supérieur de l’Etat veut, « de faire la lumière sur la dénonciation des actes de détournement de fonds publics et de corruption présumés contre les responsables » de ces structures sanitaires. En réalité, la mission a été décidée à la suite d’une demande d’informations adressée par le Contrôle supérieur de l’État, qui enquête depuis quelques mois sur des malversations présumées dans la gestion des fonds dédiés à la lutte contre le Covid-19 au Cameroun. Dès qu’il sera disponible, le rapport d’enquête sera déposé auprès des autorités compétentes qui jugeront de l’opportunité d’engager les poursuites contre les gestionnaires jugés indélicats.