Vous-êtes ici: AccueilActualitésSanté2021 06 21Article 603514

Infos Santé of Monday, 21 June 2021

Source: Le Jour

Covid-19 : une vaccination intensive du 07 au 11 juillet 2021

Le but est que les populations adhèrent en masse à la vaccination contre le Covid-19 Le but est que les populations adhèrent en masse à la vaccination contre le Covid-19

Seuls 15% sur les 591 200 doses de vaccin reçues ont déjà été consommés par le Cameroun. Un taux que le ministre de la Santé publique et le porte-parole du gouvernement trouvent faible.

Une autre campagne nationale d’intensification de la vaccination contre le Covid-19 est annoncée du 07 au 11 juillet prochain. Le but est que les populations adhèrent en masse à la vaccination contre le Covid-19. Le communiqué qui date du 16 juin 2021, indique que cette campagne qui s’étendra sur toute l’étendue du territoire concerne « toute personne âgée de 18 ans et plus ». Elle se fera dans les formations sanitaires ou par les équipes mobiles, dans les communautés y compris le porte à porte. Le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie informe par ailleurs que la vaccination sera offerte dans les lieux de rassemblement comme les marchés, les lieux de culte, les entreprises et les administrations.

Un investissement supplémentaire dans les activités de communication de proximité est indispensable avant la mise en œuvre de la campagne de vaccination de juillet 2021, a-t-il souligné. Car selon lui, le principal obstacle à la vaccination contre le Covid-19 est la faible adhésion de la population sous l’effet de la désinformation et d’une faible perception du risque de la maladie. A la date du 11 juin, on a enregistré 80 090 cas confirmés, 77 350 personnes guéries, 1 310 décédées, 1 475 cas actifs, 152 patients pris en charge dont 23 sous oxygène. Le taux de guérison se situait à la même date, à 96%, le taux de létalité à 1,6, le taux de sévérité à 0,7% et le taux d’occupation des lits à 4,8%.

Le rythme est faible

Au cours de la conférence de presse conjointe avec le ministre de la Communication, par ailleurs porte-parole du gouvernement, René Emmanuel Sadi, le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie a fait un exposé sur la situation vaccinale au Cameroun. A la date du 16 juin, 244 centres de vaccination sur les 245 dont dispose le pays sont fonctionnels. 575 équipes de vaccination dont 191 équipes-cadres des districts, 191 superviseurs régionaux et 36 superviseurs centraux sont formés sur les opérations de la vaccination. 191 points focaux de suivi des effets indésirables des districts et 10 régions sont formés et déployés.

En date du 11 juin, soit 61 jours depuis le lancement de la vaccination, le Cameroun a vacciné 70 300 personnes pour la première dose (Sinopharm) et 16 200 pour la deuxième (Astrazeneca). Le ministre de la Santé publique souligne que, « Comparé aux 591 200 doses de vaccin reçues par le Cameroun, ce chiffre représente une consommation de 15% du stock ». Il affirme par conséquent que : « Il convient de dire que le rythme est encore faible au regard des objectifs, de la disponibilité des vaccins, et des performances des autres pays africains comparables au Cameroun». D’avis avec le Minsante, le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication, René Emmanuel Sadi affirme : « …Alors que les stocks disponibles à ce jour sont à même de couvrir une part importante des besoins en vaccination projetés, on note, avec embarras, une faible évolution du taux de vaccination escompté, due manifestement à une adhésion peu prononcée des populations … »

Et pourtant, l’ambition du gouvernement jusqu’ici est de faire vacciner au moins 20% de la population totale avant l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (Can), qui se tiendra au Cameroun dès janvier 2022. Manaouda Malachie a en outre relevé que cet objectif de 20% est la couverture minimale nécessaire pour « décapiter » une hypothétique 3ème vague qui pourrait survenir juste avant le début de la compétition.

Bientôt Johnson & Johnson

En ce qui concerne l’approvisionnement en vaccin, le ministre de la Santé publique indique que la facilité Covax fournira au Cameroun suffisamment des doses pour couvrir 20% de la population en plusieurs allocations selon les besoins. « Le gouvernement s’est garanti plus de 5 000 000 de doses du vaccin Johnson & Johnson commandés via l’initiative de l’Union africaine. Elles seront livrées progressivement en fonction des besoins. Le Cameroun dispose désormais des doses suffisantes pour couvrir 40% de sa population d’ici fin 2022… », a déclaré le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie.

Réaction« Le vaccin n’est ni un fruit de l’esprit, ni un péché » : Manaouda Malachie, ministre le Santé publique

Il y’a des pseudo-thèses sur la vaccination. Beaucoup continuent de penser que le Covid-19 est un fruit de l’esprit ou un phénomène péché qui ne toucherait que ceux qui ne croient pas en Dieu. Laissez-moi vous dire que je suis également un fervent croyant, pratiquant évangélique. Mais je crois fermement que le Covid-19 est une réalité et nous devons nous y faire et le combattre par la vaccination… Une autre thèse de complot contre les populations africaines circule sur les réseaux sociaux comme si le vaccin contre le Covid-19 serait le seul produit que nous importons de l’occident. A ce sujet, je voudrais dire deux choses : Au moment où tous les pays cherchent le vaccin, comment imaginer qu’il y aurait des vaccins spécifiquement fait pour nous ? A ce stade, laissez-moi vous dire que les vaccins que nous avons au Cameroun notamment ont été prélevés sur le stock destiné à certains pays occidentaux dans un esprit de solidarité internationale. Quel est ce dirigeant ou ce gouvernement qui permettrait que son peuple soit décimé ? Auquel cas sur qui devra-t-il donc exercer son administration ? Non, nous devons faire preuve de beaucoup de lucidité, d’objectivité et de rationalité.