Vous-êtes ici: AccueilActualitésSanté2021 06 06Article 600526

xxxxxxxxxxx of Sunday, 6 June 2021

Source: La Nouvelle Expression

Covid-19 : Cavaye Yeguié et les députés soumis au dépistage obligatoire

Les parlementaires passent au scanner depuis ce mercredi 02 juin 2021. Ils ont également la possibilité de se faire vacciner.

L’Assemblée nationale monte d’un cran dans les mesures mises en place pour lutter contre la propagation du Covid-19. La Chambre Basse du Parlement a en effet décidé de passer tous ses locataires aux tests de coronavirus avant le début de la session parlementaire le 8 juin prochain. Un dépistage qui se veut obligatoire pour l’ensemble des députés selon le Secrétaire général de l’Institution, Gaston Komba. «Chaque fois qu’un député décède, on raconte qu’il est mort de Covid. Alors que ce n’est pas le cas», ironise ce dernier.

Outre ces dépistages obligatoires, les parlementaires sont également invités à se faire vacciner. Toutefois si les tests sont obligatoires la vaccination elle, se veut facultative.

Au-delà des parlementaires, les hommes de médias sont également concernés par cette mesure. « Faisant suite aux instructions de Monsieur le Secrétaire général de l’Assemblée nationale, nous portons à votre connaissance que les journalistes accrédités pour la session ordinaire de juin 2021, sont concernés par la campagne de dépistage et de vaccination volontaire contre la Covid-19… L’objectif de cette deuxième campagne est de faire de l’Assemblée nationale une zone de haute sécurité sanitaire», indique la Sous-direction de la communication de l’institution.

Mesures restrictives

Ces mesures de lutte contre la propagation du Coronavirus interviennent après une batterie d’autres ajustements ayant débuté au cours de la session ordinaire du mois de mars 2021. L’on se rappelle en effet que l’Assemblée nationale avait décidé de mettre en place des plénières en visioconférence pour le public. Le but était alors de limiter la fréquentation de l’hémicycle. « Le Secrétaire général de l’Assemblée nationale informe le public qu’en raison de la forte résurgence de la pandémie de la Covid-19, les travaux de la session de Mars 2021 se dérouleront en présentiel pour les députés et en vidéoconférence pour le public, dans les salles de commission attenantes à l’hémicycle…l’accès au site du Palais des congrès est sera exclusivement réservé, aux députés, personnel dûment désigné, aux médias accrédités et aux personnes munies d’une invitation. Toute visite est strictement interdite ».

Les médias avaient également subi l’impact de ces ajustements. Le nombre d’organes de presse accrédités avait été revu à la baisse. Une trentaine de médias avaient été autorisés à couvrir la session ordinaire du mois de Mars tandis qu’une quinzaine s’était vue refusée l’accès au Palais de Congrès.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter