Vous-êtes ici: AccueilInfosSanté2021 01 20Article 568217

Health News of Wednesday, 20 January 2021

Source: Actu Cameroun

Covid-19: 07 personnels de santé contractent la maladie en une semaine dans l’Adamaoua

Face au non-respect des mesures barrières prescrites par le gouvernement, l’Adamaoua enregistre une augmentation rapide des cas ces derniers jours. Le délégué régional de la santé publique de l’Adamaoua, Dr. Zakari Yaou Alhadji appelle les populations à redoubler de vigilance et à respecter les mesures barrières édictées par le gouvernement de la république.

Depuis l’assouplissement des mesures barrières par l’État, dans la région de l’Adamaoua, les mesures d’hygiène, lavage des mains, port obligatoire et systématique des masques dans les lieux publiques sont reléguées aux calendres grecques. De moins en moins, les habitants arborent les masques et respectent la distanciation sociale.

A Ngaoundéré, comme dans les autres villes de la région, ces mesures sont foulées aux pieds alors que le ministère de la santé publique n’a cessé de rappeler à l’ordre les populations sur le fait que la maladie n’est pas éradiquée. L’annonce de l’existence d’une nouvelle souche plus contagieuse de la maladie dans certains pays africains vient relancer le débat autour du retour au respect strict des règles prescrites par les autorités administratives.

Dans les espaces publics et dans les administrations, les seaux d’eau existent mais sont de moins en moins fréquentés par les usagers. Ici, on arbore le masque juste le temps de demander un service. Une fois dehors, le fameux masque est simplement retiré ou maintenu comme cache-menton s’il n’est pas gardé dans la poche. La même ambiance s’observe également dans les transports en commun et les taxis de ville.

Les établissements scolaires et universitaires maintiennent encore un rythme acceptable du respect des mesures barrières où les élèves et les étudiants sont soumis au lavage systématique des mains et au port obligatoire des masques faciaux.

Dans une interview accordée à nos confrères de la Crtv, station régionale de l’Adamaoua, le Dr. Zakari Yaou Alhadji, délégué régional de la santé publique, explique la flambée des cas positifs au Covid-19 suite aux relâchements constatés dans la communication et le respect des mesures barrières.

« Nous sommes interpellés après analyse de la situation dans la région avec mes collaborateurs. Nous avons noté que dans toute la région, il y a une recrudescence des cas de Co-vid 19. Cela est dû au fait que nous tous nous avons constaté le relâchement du respect des mesures barrières par nos populations et par conséquence nous nous sommes retrouvés avec une flambée des cas dans le district de santé de Ngaoundéré urbain ».

Dans ce district de santé, les cas notifiés ces derniers jours inquiètent et appellent à des actions. « Actuellement, nous notons environs 538 cas de Covid-19 dans la région avec au moins 376 dans la ville de Ngaoundéré et en une semaine, nous avons enregistrés plus de 50 cas de Covid-19. Ce qui nous interpelle », ajoute le patron de la santé dans la région. Aussi, le personnel médical, affecté à la prise en charge des malades n’est pas du reste.

Au contact des malades, plus d’une demi-dizaine d’entre eux ont contracté la maladie, « En une semaine, nous avons enregistrés 7 personnels de santé infectés. Ce qui insinue que la population vient dans nos formations sanitaires, vient déjà infectée. Donc la situation est grave, il faut que nous rentrions dans la communication auprès de la population pour leur dire que nous sommes en train de.vivre la deuxième vague de Covid-19 et une flambée qui s’est notifié dans notre région », rassure-t-il tout de même les populations.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter