Vous-êtes ici: AccueilInfosSanté2019 12 07Article 478144

Health News of Saturday, 7 December 2019

Source: Cameroon-info.net

Couverture santé universelle: l'’Ordre des médecins presse le gouvernement

Deux ans après l’annonce par le gouvernement, la politique de prise en charge des soins sanitaires à moindre coût tarde à voir le jour.
A quand la mise en œuvre de la Couverture Santé Universelle (CSU) au Cameroun?

La question a été posée au ministre de la Santé Publique le 29 novembre 2019 à Yaoundé. Malachie Manaouda prenait part à l’assemblée générale ordinaire de l’Ordre National des Médecins du Cameroun (ONMC).

«Nous avons du retard. Il est extrêmement important que nous ayons cette couverture santé pour que nous tous soyons égaux devant les soins. Ça va nous permettre d’améliorer les plateaux techniques et limiter les évacuations sanitaires», a indiqué Dr Guy Sandjon, président de l’ONMC.

En réponse, le ministre de la Santé a fait savoir que la politique d’accès aux soins sanitaires à moindre coût devrait être mise en œuvre à «l’horizon 2020», sans plus de précisions.

C’est pourtant en décembre 2017 que le gouvernement a annoncé la CSU pour les Camerounais. Un système dont le coût était évalué à l’époque à 1300 milliards de FCFA pour un paquet de base de soins et services composé de 185 interventions et de 101 sous-interventions.

En décembre 2018, il y a douze mois, l’ex-ministre de la Santé, André Mama Fouda avait présenté le dossier d’investissement y relatif, au cours d’une réflexion qui s’était déroulée à Yaoundé avec pour thème: «Unis pour la CSU: le temps de l’action».

Curieusement, en mars 2019, trois mois seulement après l’arrivée de l’actuel patron du département de la Santé, le Premier Ministre Joseph Dion Ngute, lui aussi nouvellement promu, instruisait de soumettre à ses services un plan actualisé et chiffré sur la mise en œuvre de la phase pilote de la CSU au Cameroun.

Depuis lors, aucune information officielle n’a été communiquée à ce sujet. Voilà qui explique l’impatience de l’Ordre des médecins

Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), La CSU consiste à veiller à ce que l’ensemble de la population ait accès aux services préventifs, curatifs, palliatifs, de réadaptation et de promotion de la santé dont elle a besoin et à ce que ces services soit de qualité suffisante pour être efficaces, sans que leur coût n’entraîne des difficultés financières pour les usagers.