Vous-êtes ici: AccueilInfosSanté2021 01 04Article 565247

Health News of Monday, 4 January 2021

Source: Journal Du Cameroun

Confusion autour du centre d'hémodialyse de l'hôpital régional de Bamenda

D’abord annoncé fermé par le directeur de l’hôpital régional, l’information est ensuite démentie par le délégué régional de la Santé publique.

Deux communiqués qui se contredisent, en l’espace de quelques heures ce 3 janvier 2021 sur le centre d’hémodialyse de l’hôpital régional de Bamenda, dans la région du Nord-ouest Cameroun. Le premier est du Dr Denis Nsame, directeur dudit hôpital. Dans un communiqué de presse, largement diffusé sur les radios locales, celui-ci annonce la «?fermeture temporaire du centre d’hémodialyse de l’hôpital régional de Bamenda?». La raison : «?une panne imprévue des kits du centre de dialyse?». Pour cela, «?le centre d’hémodialyse a été temporairement fermé et les patients transférés dans d’autres hôpitaux généraux et régionaux du pays?», indique ce responsable.

Une sortie qui ne semble pas avoir plu au Dr Kinsgley Che Soh, délégué régional de la Santé publique pour le Nord-ouest, hiérarchie directe du directeur de l’hôpital. Le délégué régional s’est empressé de recadrer la sortie son collabore, dans un communiqué de presse ce même 3 janvier 2021.

En effet, le Dr Kinsgley Che Soh annonce avec force que le centre d’hémodialyse de la région «?n’a pas été fermé?». Plutôt, «?les kits d’hémodialyse qui ont servi pendant plus de huit ans sont progressivement en train d’être remplacés par son excellence le ministre de la Santé publique et les nouveaux kits seront opérationnels dans les prochains jours?».

Il fait savoir que c’est cette opération de remplacement qui a amené des patients à se référer dans d’autres formations sanitaires et appelle les autres «?à un peu de patience?».

La pénurie des kits d’hémodialyse est un problème récurrent dans les hôpitaux du Cameroun. Il y a quelques semaines c’étaient les centres de Bertoua (région de l’Est) et de Maroua (région de l’Extrême-nord) qui avait connu des ruptures, provocant la désolation des patients.

Le gouvernement avait alors passé une commande de 15?000 kits pour juguler la pénurie, tout en démentant des morts des suites de ladite pénurie.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter