Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsArticles2021 07 19Article 608992

Opinions of Monday, 19 July 2021

Auteur: One love

Vous ne gagnez et ne gagnerez rien à priver M. Nké de sa liberté - Lettre au Col Bamkoui

Fridolin Nke, philosophe Fridolin Nke, philosophe

Dans une lettre adressée au Col Bamkoui, l’artiste One Love dénonce l’injustice dans l’affaire Fridolin Nke et appelle le colonel au respect de la liberté d’expression.

Voici sa lettre


Cher Colonel,

À la suite d'une sortie par lui faite vous concernant, vous avez bien voulu convoquer M. Fridolin NKE Officiel Philosophe Enseignant d'université dans vos services pour répondre de ses propos.

Qu'il me plaise de vous demander avec toute l'humilité et la courtoisie du monde de laisser l'ETON là tranquille.

Dois-je vous rappeler que l'une des rares fois où M. Paul Biya s'est rendu dans un village au Cameroun c'était à Monatélé chez les Etons? Ça ne vous dit rien ?
Je sais aussi que vous savez que je suis un Eton et ça ne vous dit rien ? Ça ne vous fait rien ? Vous êtes sûr ? Vous êtes vraiment sûr ?

Je disais donc cher Commandant que, vous ne gagnez et ne gagnerez rien à priver M. Nké de sa liberté. Croyez-moi, le mettre en prison ne vous aidera et n'aidera pas le Cameroun.

Apprenons à accepter les avis même déplacés des autres sur nous car chacun de nous a sa façon de penser, de vivre, d'analyser les situations et de voir la vie. C'est quoi la "DÉMOCRATIE" pour vous ?

Si je vous dis que je connais personnellement Fridolin je vous mens ! Et si ce dernier vous dis qu'il me connaît personnellement il vous ment.
Je suis juste quelqu'un qui prône les libertés individuelles, la justice et l'égalité pour tous.

Pourquoi voulez-vous faire peur au peuple et qu'il ait peur de vous ?
Les militaires sont des grandes personnes et je le sais parce que je suis fils de militaire !

Je connais Koutaba, Moutchéboum, le quartier Général et j'en passe. Les militaires sont des grands et ils savent se mettre au-dessus de certaines choses.

Prouvez-moi que je n'ai pas eu tort de croire en votre grandeur !
Cher Colonel, dans l'affaire Malicka la justice camerounaise a écrit l'histoire et je sais que mercredi vous écrirez l'histoire en laissant rentrer chez lui le Philosophe.

Oui, le Philosophe ! Ou mieux le Foulosophe
C'est dans cette posture que M. Nké vous a parlé à vous, le Commandant de la Semil.

Les penseurs sont des fous, osent, décrivent, décrient et même parfois décrètent. Les penseurs laissent libre cours à leurs pensées et à leurs imaginations. NE LEURS REFUSEZ PAS ÇA !
NE NOUS REFUSEZ PAS ÇA.
Il est temps de laisser les gens s’exprimer !
Il est temps de dialoguer !
Il est temps de construire !
Il est temps d'avancer ENSEMBLE malgré nos divergences, nos cultures, nos choix politiques, nos tribus, notre rang social, nos opinions, nos religions. NE NOUS REFUSONS PAS ÇA !

Mon Colonel, en espérant que vous lirez cette lettre et qu'elle vous parlera dans le sens de vous apaiser afin que vous ne fassiez pas prisonnier M. Fridolin Nké, je prie le Seigneur Dieu des armées de veiller sur vous et surtout de vous bénir abondamment.

Oui c'est moi que vous voyez sur cette photo entrain de prester devant les blancs. Et oui ! C'est pour moi qu'ils lèvent leurs bras.

Mais ce que je veux surtout que vous reteniez de cette photo ainsi que tous ceux qui la verront c'est le message affiché derrière moi #TimeForAction
OUI ! c'est le moment d’agir ! Alors, Agissons ENSEMBLE pour un CAMEROUN meilleur.

Que vive la liberté d’expression !

One Love, artiste engagé pour le développement
Auteur Compositeur, Rappeur, Écrivain, Poète
Artiste incompris qui prie pour que son pays le Cameroun redevienne un îlot de paix et d'amour
Artiste qui face aux tares de la société refuse de se taire