Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 07 12Article 607654

Opinions of Monday, 12 July 2021

Auteur: Eyebe Ayissi Henri

Voici l’hommage que le comité central du Rdpc a rendu à l’ancien ministre André Tsala Messi

Un homme de grande spiritualité, disponible  et simple. Un homme de grande spiritualité, disponible et simple.

L’ancien ministre et ex-maire de la commune de Monatélé, a été enterré samedi dernier à Mgbaba II son village natal. Élevé à la distinction honorifique d’officier de l’ordre national de la valeur à titre posthume, par le chef de l’État, le militant engagé du Rdpc a aussi été célébré par la plus haute instance de son parti politique. Au cours de l’allocution prononcée par Henri Eyebe Ayissi qui représentait le secrétaire général du parti au pouvoir, a salué un homme de grande spiritualité, disponible, simple et sa déterminé à atteindre les objectifs qu’il s’était personnellement fixés envers et contre tout. Lire en integralité l’hommage rendu à l’homme politique.

La carrure politique du maire André Tsala Messi se révélera, à la quasi surprise générale en 1996, quand il est choisi par son parti politique le Rdpc, pour conduire la liste Rdpc aux élections municipales de cette année. Le contexte est véritablement particulier. Je fus un témoin direct voire un acteur majeur de cette mue silencieuse mais prodigieuse, en ma qualité de président de la commission communale d’investiture des candidats Rdpc pour les élections municipales dans l’arrondissement de Monatélé. En effet, la Lékié vit une période de passage de témoin entre les anciens et les jeunes loups en politique, marquée par le regain du multipartisme dans le pays Eton. Les anciens se sont neutralisés. Cette contrée a besoin d’un « homo novus », un homme nouveau. Monatélé devait trouver un successeur au patriarche Mbassi Prosper. Des jeunes loups à l’aisance matérielle certains, aux ambitions légitimes, étaient en embuscade, avec leurs voiles déployés pour tirer avantage de la direction du vent. Une personnalité pétrie d’expérience et bien discrète, assise, silencieuse, à l’empoignade inextricable, qui semblait se dessiner entre ses aînés. Le consensus est vite trouvé sur ce personnage silencieux. Il est désigné par la hiérarchie du Rdpc, tête de liste. C’est ainsi que la personnalité du maire André Tsala Messi sortira du lot pour conduire la bataille victorieuse du parti contre une opposition profondément ancrée au sein des fils du terroir, aidé en cela par le communautarisme ambiant dans la localité entre la communauté Mbog Kani et Mboh Namnye et à côté, la communauté Bekassa et Meyimbassa, en arbitre bienveillant. En définitive, la liste conduite par le maire André Tsala Messi sortira victorieuse. André Tsala Messi entame ainsi une nouvelle vie et réalise depuis lors avec panache le passage de témoin entre les aînés et la nouvelle génération. Il va présider aux destinées de la Mairie de Monatélé pendant vingt-quatre ans, soit un quart de siècle. C’était un appel du destin. La barque Rdpc à la mairie de Monatélé a évolué sur les eaux tumultueuses, mais elle n’a pas chaviré sous le maire André Tsala Messi. Elle a été secouée par de nombreux soubresauts politiques, mais l’essentiel est resté sauf. Le bilan d’ensemble de sa gestion à la tête de la Mairie de Monatélé aurait pu, à l’évidence, être meilleur. Le Rdpc a pu garder la main sur la Mairie de Monatélé, en définitive, en dépit de la perte du monopole de la représentation politique des populations, à l’issue des dernières élections municipales de février 2020.

Aujourd’hui la mairie est logée dans un bel édifice futuriste grâce à la vision et à l’action du Maire André Tsala Messi. Le relais de son action doit être assuré, pour faire mieux, dans l’intérêt supérieur de cette localité et du chef-lieu de notre département de la Lékié. André Tsala Messi une évocation personnelle Mes relations personnelles avec le Ministre Tsala Messi ont toujours été empreintes de considération mutuelle, de fraternité et de respect dû aux aînés. Il n’avait jamais, par exemple manqué l’occasion, en ces année-là, de me réserver le traitement dû à mon statut personnel d’ancien ministre ; ce qui n’est nullement un acquis dans notre terroir, dans l’esprit de certains.

C’était un homme courtois, imprégné des belles humanités latines. Il avait une sensibilité et un attachement ataviques pour le chant grégorien. Il était assurément un homme de grande spiritualité, selon ses propres convictions. Sa disponibilité, sa simplicité et sa détermination à atteindre les objectifs qu’il s’était personnellement fixés envers et contre tout, voire contre tous, constituaient des éléments caractéristiques de sa personnalité. Oui, c’était sans conteste, à la fois une personnalité forte et atypique, et un aîné disponible et prévenant pour ses cadets.