Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 08 12Article 613330

Opinions of Thursday, 12 August 2021

Auteur: Iyo Gogo

'Voici comment Michelle Ndoki veut détruire le MRC de l'intérieur'

'Me Ndoki a soumissionné au marché public de la destruction du MRC' 'Me Ndoki a soumissionné au marché public de la destruction du MRC'

Sa dernière sortie a semé de la confusion dans la tête de plusieurs militants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC). Celle qui était annoncée partante du parti a subitement changé de veste avec un discours élogieux à l'égard du Prof Maurice Kamto.

En effet, dans sa sortie du 8 août dernier, la deuxième vice-présidente de la branche féminine du MRC a vanté les mérites du programme politique présenté par le MRC lors de la présidentielle de 2018. Mais le couac est que plusieurs activistes mettent en doute cette bonne foi retrouvée. Pour certains dont Iyo Gogo, ayant constaté l'échec de la stratégie adoptée par quelques anciens alliés de Kamto notamment Paul Éric Kingue, Célestin Djamen, Ntimbane Bomo, Franck Hubert Ateba pour ne citer que ceux-là, Mme Michèle Ndoki a opté pour son maintien dans cette formation politique en vue de la détruire de l'intérieur en créant de temps la zizanie.
« La stratégie de Ndoki est plus subtile. Elle sait qu'en démissionnant formellement pour l'instant du MRC, cela va réduire encore plus sa visibilité et lui attiré les désintérêts des militants et sympathisants qui sont par millions tant au Cameroun que dans les diasporas, et l'admirent sincèrement, et tolèrent encore ses attitudes ambiguës. Ce qu'elle fait, c'est de rester à l'intérieur du Parti et du Directoire, et semer la zizanie en créant un courant pervers, en créant de la confusion idéologique et surtout en drainant vers la division ou l'extérieur. », fait remarquer l'activiste.

Tout en reconnaissant le rôle primordial joué par cette dernière lors de la présidentielle de 2018 et sa détention à Kondegui, Iyo Gogo demande par ailleurs aux militants du MRC de ne pas tomber dans le jeu de Me Michèle Ndoki puis que, selon elle, certains de ces derniers ont été déjà séduits par son discours. « L'effet est atteint. Car vous voyez maintenant parmi nous, des éternels naïfs comme les mères de 15 enfants de pères différents, séduits par son piège, commencer à la trouver "mature", "tolérante", "humaniste", "gentille" et appeler au respect de la divergence d'opinion. », précise-t-elle.
En guise d'exemple, elle cite le cas de certains acteurs comme Ntimbane Bomo, David Eboutou, Serges Anango, Carole Yonzou qui ont usé de la même méthode.

CamerounWeb vous propose l'intégralité de l'analyse de Iyo Gogo

Plusieurs personnes m'ont envoyé la vidéo d'un live de Mme Michelle Ndoki diffusé le 08 Août 2021 sur Facebook que J'ai suivi et resuivi en différé. Et je vous dis d'entrée de jeu que Mme Ndoki elle-même ne croyait pas à sa fumisterie humaniciste et economiciste sur un mauvais ton poétique jauni de ses sourires forcés.

J'ai vu un visage séché, maladif, mal maquillé certainement épuisé par la terreur du régime qui jouait, sur des évidences, du déjà-dit, du déjà-entendu les révolutionnaires farfelus à la Pougala, genre: "savez-vous que vos caca sont de l'or si on les industrialise et les vend sous forme de gaz domestique ou d'engrais!?" "Savez-vous que vos pipi peuvent permettre de réduire le chômage au Cameroun ou la soif dans le monde, si nous faisons comme tel Pays que nous depassions avant", blablabla... Donc c'est ta part de DISCOURS INNOVATEUR LA-BAS? Après cette vidéo, j'ai désormais plus de respect pour un lèche-louche errant comme Célestin Djamen que pour une bobo sournoise comme Michelle Ndoki.

Une chose est certaine désormais, c'est que Me Ndoki a soumissionné au marché public de la destruction du MRC. Il n'y a vraiment plus de doute là-dessus. C'est juste que Mme Ndoki a compris l'inutilité et la stupidité d'agir compulsivement dans contre Maurice Kamto avec la technique du bashing quotidien comme les Paul Éric Kingue, Célestin Djamen, Ntimbane Bomo, Franck Hubert Ateba, Dieudonné Essomba, Mathias Éric Owona Nguini, et bien d'autres qui n'ont pas grand-chose à gagner.

La stratégie de Ndoki est plus subtile. Elle sait qu'en démissionnant formellement pour l'instant du MRC, cela va réduire encore plus sa visibilité et lui attiré les désintérêts des militants et sympathisants qui sont par millions tant au Cameroun que dans les diasporas, et l'admirent sincèrement, et tolèrent encore ses attitudes ambiguës. Ce qu'elle fait, c'est de rester à l'intérieur du Parti et du Directoire, et semer la zizanie en créant un courant pervers, en créant de la confusion idéologique et surtout en drainant vers la division ou l'extérieur.

Comme elle sait que la majorité de nos camarades militants et sympathisants deviennent t "bêtes" de vrais "bordels" qui tremblent d'excitation et d'émotion, vous accueillent, sans vous connaître ou se méfier, dans leur chambre et vous écartent leurs jambes, toutes les fois que vous commencez à dire en public du bien de Maurice Kamto (pour pleurnicher après à l'infiltration et la trahison), comme elle consciente de cette faiblesse des Camarades, elle ne pouvait s'empêcher de donner une belle citation Maurice Kamto.

L'effet est atteint. Car vous voyez maintenant parmi nous, des éternels naïfs comme les mères de 15 enfants de pères différents, séduits par son piège, commencer à la trouver "mature", "tolérante", "humaniste", "gentille" et appeler au respect de la divergence d'opinion. Quelle stupidité que d'avoir de tels Camarades qui ne tirent pas des leçons des cas Ntimbane Bomo, David Eboutou, Serges Anango, Carole Yonzou... Et surtout de perdre de vue que l'essentiel, le plus urgent aujourd'hui c'est de rester dans le plan national de résistance et éviter justement toutes les techniques les plus inimaginables et inavouables de distraction. Car l'évolution des faits est entrain de diner raison à Maurice Kamto.

Depuis des rumeurs invoquant les fréquentations régulières de Mme Ndoki avec les membres du Gouvernement, des élites RDPC Sawa, et faux militants citoyens de la Société Civile
Devant la prestation communicationnelle de Mme Ndoki, j'ai en réalité compris l'un des pans du talent de Maurice Kamto, l'art de choisir et d'orienter les gens. Mme Ndoki, Maurice Kamto n'était pas fou quand en vous choisissant, il avait suggéré entrepris de canaliser principalement votre talent, dynamisme et charisme sur les questions hautement techniques et juridiques. Il savait que vos convictions et votre charme qui sont réelles et votre puissance aux yeux des Camerounais et du monde ne pouvaient exploser que si on laisse le génie hautement intellectuel, rationnel et émotionnel qui est en vous se défouler sur des enjeux démonstration juridique. La preuve, tout le Cameroun et sa diaspora sont tombés follement amoureuse de vous après que vous ayez respecté la ligne de conduite et l'ordre de passage que vous avait fixé affectivement et respectueusement le Président Maurice Kamto devant le Conseil Constitutionnel. On a vu un petit avocat coaché par Maurice Kamto pousser à bout et ridiculiser l'intelligence de neuf grands-pères malhonnêtes. N'était-ce, pas, le plus grand fait d'arme de votre carrière d'avocate?

Vous croyez que Maurice Kamto était fou ou agissait par vanité quand il ne lui a jamais confié le volet Social ou Économique du Parti? NON. Mme Ndoki, le fait et l'évidence aujourd'hui sont tels que même physiquement vous perdez du charme (comparez Ndoki d'avant sublimes dans ses Kaba blancs MRC à Ndoki du live au décollecté noir) parce que vous n'êtes plus dans les champs à vous conseiller par Maurice Kamto. Votre prestation sur l'économie était aussi plate, monotone, insipide et indigeste qu'une prétention d'Alain Fogué et Sa Majesté Ateba parmi les Stratèges et Conseillers politiques sur les questions environnementales au détriment de l'avis du 1er Vice-Président et Ingénieur agronome Mamadou Mota. Vous imaginez Dr Medard Lipot joué les économistes? Ou Wilfried Ekanga jouer les juristes? Les Me Sims sont donc quoi? Vous jouez l'humaniste et la Socialiste, les Awasum Mispa sont donc quoi?

Remarquons tous, ensemble: tous ceux qui sont restés dans le chemin suggéré à eux par Maurice Kamto grandissent quotidiennement en notoriété, popularité, légitimité, crédibilité dans leur domaine.

Tout comme tout celles et ceux qui ont voulu jouer au malin, sont tous plongés, du jour au, lendemain dans la désillusion l'oubli et l'aigreur.

Et contrairement à ce qu'on peut penser, ce n'est pas Kamto qui a instruit leur mise à mort politique ou sociale. C'est que Kamto a éveillé le niveau de conscience politique des Camerounais qui désormais peuvent suivre les politiciens en exigeant, comme c'est leur droit, un minimum de rectitude morale, et cohérence politique et idéologique. C'est cela Respecter le Citoyen.
Je le dis encore à l'attention de mes Camarades qui sont lents à observer. La sortie de Michele Ndoki est le début d'une opération de zizanie dans le Parti. L'objectif selon moi est de créer des schismes, des camps sous couvert de tolérance de l'avis différent. Elle ne vous dit point sans ambigüité, si elle est encore ou non Membre du Parti. Elle nous l'a joue sardinarde Messanga Nyamding à l'envers du genre: "Moi je soutiens la pensée politique de l'Homme, mais, pas le Parti dont je suis pourtant au Directoire!". Vous y comprenez une cohérence? À ce niveau, la personne qui a tout compris en posant la question qui tue est Valsero qui lui a demandé dans une vidéo de la "Clinique" intitulée "Distraction": "Comment peux-tu prétendre encore être membre d'un parti et avoir à l'intérieur ta propre idéologie économique?

La réponse à cette question pouvait se trouver chez les nouveaux adhérents du parti étiquetés "Réformateurs" "Progressistes". Mais jamais chez Mme Ndoki qui est par excellence une Membre fondatrice, donc par nature même une gardienne des traditions des plus conservatrices et des plus fondamentalistes. Mais ce n'est pas le cas, car en vérité des retournements de veste sont arrivés.
Si Cabral Libii, par son opportunisme et profito-situatinonisme est la preuve du danger à suivre un jeune chômeur pédant comme alternative à Paul Biya, Djamen Célestin, la preuve du danger à se laisser approcher et à s'afficher avec un sophiste narcissique immodeste, et Paul Éric Kingue la preuve du danger à croire en la bonne foi d'un stipendié affairiste qui toute sa vie n'aura fait qu'espionner et trahir ses Camarades, Me Ndoki est la preuve du danger allier les gauchistes au seul combat politique qui vaille, la lutte féroce contre un régime qui détruit la solidité d'un État, pervertit la fonction d'une République et plombe les talents et détricote les acquis d'une Nation par les tribalismes et l'injustice sociale et économique. Les gauchistes en politique sont ces bourgeois de la bien-pensance qui sont incapables d'endurance dans l'adversité du vrai combat politique, pensent que les enjeux en farfelues comme le féminisme hystérique, le droit à l'avortement, l'homosexualisme et le LGBTisme... qu'elles instrumentalisent pour leur positionnement politique nationale ou internationale sont plus importantes que de lutter contre les injustices sociales et économiques. Ndoki c'est le genre-là. Le Court et le Moyen terme leur suffit.

Mme Ndoki a vraiment cru au MRC, elle a senti la victoire venir, elle s'est battue pour cela, elle a défendu cette victoire volée.

Il faut vraiment être de trop mauvaise foi pour dire que Mme Ndoki n'a rien fait pour le MRC, et n'avait pas un engagement sincère. Elle prit des balles réelles et fait de la prison pour son engagement. Mais Mme Ndoki n'était pas préparé pour la Résistance à long terme. Tout comme Djamen Célestin, elle espérait se consoler à Douala avec une Députation ou une Mairie dont l'acquis était sûr à 100%. Mais le boycottage, le "nzollo'o" à la dernière seconde par Maurice Kamto au RDPC n'a pas gonflé le cou que de Djamen Célestin. C'est depuis ce temps-là que Mme Ndoki est devenue bizzare dans le parti. En fait, ils voyaient le court terne. C'est cette absence ou incertitude de date du début de leur mangement qu'elle et Djamen appellent pompeusement "Manque de vision"."Navigation à Vue"... Wèèr, le gros français des bobos pourvoiristes qui ont le macabo.... Mais ne voyaient pas le poison t à long terme que Paul Biya avait préparé pour le MRC, le même poison qui a tué la présidentiabilité de Dakole Daïssala, Bello Bouba Maigari, Frédérick Kodock, Cabral Libii, Joshua Osih, Jean De Dieu Momo...

Toute personne qui fait de la politique sérieuse et le combat politique sérieux pour le changement sait et voit que Mme Ndoki, en politicienne autonome est vide, et qu'il ne sert à rien de la suivre pour ce que Maurice Kamto dit depuis 2012, pour revenir 11 ans plus tard en 2031 nous dire que nous aurions eu tort douter en 2021 du Président élu. Ndoki, c'est la distraction et la zizanie. C'est l'hameçon pur.

Je finirais en disant à Mme Ndoki: Son genre ; honnêtes. Soit vous restez dans vos rangs, dans le Parti, et à leur tête d'ailleurs; soit vous partez clairement. Le train va continuer sa route. Mais de grâce, dans vos prochaines sorties vidéos, évitez-nous l'intox classique du genre : "C'est l'entourage de Kamto, sa meute, qui m'a découragé". Personne ne vous a exclu. Assumez-vous juste. Ça fera perdra moins de camarades déjà confus, car bien trop naïfs. Sur vos vraies intentions pourtant visibles comme les promesses d'Atanga Nji dans vos yeux qui pourtant risque la prison pour les fonds du Covid.