Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2021 04 12Article 588424

Opinions of Monday, 12 April 2021

Auteur: Boris Bertolt

Vaccin anti-covid : Dion Ngute accusé de mettre en danger la vie des Camerounais

Au moment où des milliers de doses de vaccins chinois sont arrivés le week-end dernier au Cameroun et réceptionnés par le premier ministre, Dion Ngute pour être administrés aux populations camerounaises dans le cadre de la lutte contre la COVID 19, des controverses subsistent sur son efficacité.


En effet, selon le New York Times Un haut responsable chinois a déclaré samedi que les vaccins du pays pourraient devoir être administrés à des doses plus élevées ou de concert avec d’autres vaccins en raison de leur faible efficacité globale.


Les commentaires de samedi de Gao Fu, directeur du centre de contrôle des maladies en Chine, suggèrent que la Chine et plus de 60 pays qui ont approuvé les vaccins chinois pourraient avoir besoin d’ajuster leurs programmes de distribution. La diffusion généralisée des vaccins chinois signifie que tout changement pourrait potentiellement affecter des centaines de millions de personnes ou plus.


« Les étapes possibles pour augmenter l'efficacité des vaccins chinois incluent la modification de la quantité de vaccin administrée, du nombre de vaccins, du temps entre les injections ou du type de vaccins administrés » a déclaré M. Gao.


Dans une interview accordée dimanche au journal Global Times dirigé par le Parti communiste chinois, M. Gao a déclaré que ses commentaires antérieurs avaient été mal compris et que la discussion sur la façon d'améliorer l'efficacité des vaccins devrait être une question universelle.
« Les taux de protection de tous les vaccins dans le monde sont parfois élevés et parfois faibles», a-t-il déclaré. «Comment améliorer leur efficacité est une question qui doit être examinée par les scientifiques du monde entier.» souligne Gao.


C’est à dire le plus haut responsable chinois dans la lutte contre le coronavirus virus doute de l’efficacité du vaccin chinois qui doit pourtant être administré dès les prochains jours aux populations camerounaises. Les conséquences de l’administration sans évaluation de leur niveau d’efficacité ne sont même pas connues.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter