Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 06 07Article 518614

Opinions of Sunday, 7 June 2020

Journaliste: Jack Bessala

Une enseignante positive au coronavirus crée la panique au Lycée classique de Marou

Le Lycée Classique de Maroua est en pleine ébullition en ce moment. Un malaise qui vient perturber la reprise des classes, reprise qui se voulait pourtant sereine, surtout en ces fâcheux temps de Covid-19.


Et pour cause, la Famille Enseignante est désormais convaincue que Monsieur #ABDOULBAGUI_HAYATOU, proviseur du Lycée Classique de Maroua, est un "agent vecteur" de la propagation du Covid dans l'établissement.


Tout commence le samedi, 30 mai 2020, jour de Conseil d'Enseignement au lycée. Les Enseignants sont surpris de constater la présence d'une collègue, profe de SVT, dont les membres de la famille (avec lesquels elle cohabite) ont récemment été testés Covid+. Et le Lycée Classique était déjà bien au courant de cette situation. Pourquoi a-t-on jugé nécessaire qu'elle soit présente au Conseil plutôt qu'en observation chez elle donc?


Les Enseignants comprendront assez vite: le << Lamido-Proviseur >> a contraint tout le monde, sans exception, d'être présent au Conseil. Même la dame enseignante de SVT en question n'a pas été épargnée par la formule <> du proviseur. Le Conseil d'Enseignement a donc lieu.


Mais la surprise ira plus loin. Conscients du potentiel danger qui les guette relativement à l'état de santé -à confirmer- de leur collègue, les Enseignants proposeront au proviseur de redistribuer les heures de cours de la collègue de SVT.


Proposition rejetée par le proviseur, à la (RE)-surprise générale.
C'est ainsi que lundi, 1er juin 2020 et jour de "rentrée Covid", la profe sera présente à l'établissement. Elle va enseigner comme tout le.monde. Elle repassera le mardi, 02 juin 2020. Et puis viendra le jeudi, 4 juin 2020. La dame sera présente au lycée et enseignera en classe de 3e Italien, 2 heures durant.


Mais voilà que débarquent, soudain, les fameux << hommes en blanc et bleu>>. Une équipe spécialisée Covid. Ils viennent de la part de des autorités du MINSANTÉ. Les résultats de Mme X, profe de SVT, testée la semaine dernière, sont disponibles: POSITIFS. Ayant appris qu'elle est au Lycée, ils sont venus désinfecter les lieux. Interruption des classes, torpeur, silence glacial.
Dans la foulée, 5 Enseignants ayant été en contact direct avec la dame sont désinfectés. Parmi ceux-ci, un certain Monsieur #Abdoul_Rahman_Boukar, présenté par les enseignants comme étant "le S.P. du proviseur". Les 5 seront placés en observation à domicile par les spécialistes du MINSANTÉ, en attendant les résultats de leurs tests.


Mais le diable étant toujours insatisfait, voilà le proviseur qui va mettre une pression "macronienne" sur les 4 autres Enseignants en observation, leur demandant de rejoindre immédiatement leurs postes, << sous peine de...>> . D'après des indiscrétions, le proviseur balance à qui veut l'entendre que cette histoire de Covid-19 << n'est qu'une mascarade du Gouvernement >>.
Une attitude qui ne laissera pas indifférent le Sous-Préfet de Maroua 3e, qui va se sentir obligé de rappeler à l'ordre le proviseur, en martelant les instructions du Gouvernement en matière d'application des mesures barrières, notamment le respect de la mise en confinement/observation des cas suspects covid.

Il est à noter que ce fameux Abdoulbagui Hayatou a un réel problème avec les instructions de Yaoundé. Ses collaborateurs en ont marre. Il intimide à tout bout de champ. Il méprise et écrase tout le monde. Comment peut-il respecter Yaoundé?

Ce n'est pas quand-même pour rien qu'il se fait appeler << Monsieur le Lamido-Proviseur>>.

Jack Bessala

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter