Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2021 01 17Article 567551

Opinions of Sunday, 17 January 2021

Auteur: BORIS BERTOLT

Un violeur arrêté à Loum s’échappe avec la complicité des policiers

L’individu que vous voyez dans la vidéo jointe, est accusé d’avoir violé depuis plusieurs années les jeunes filles de 05 à 7 ans dans la localité dénommé Loum Chantiers Gare. Son dernier forfait date il y a une semaines. Il a été dénoncé par une maman d’avoir violé sa petite-fille 2 heures plutôt après le forfait.

Questionnée, la fillette dit que le Monsieur la invité dans son laboratoire de forfaiture connu par toutes les autorités et chefs de village. Le monsieur a interpellé la petite fille en route et l’invité à venir manger le poulet dans sa chambre.

La petite souligne qu’une fois dans sa chambre, le Monsieur l’a déshabillé traumatisé avec d’abord avec ses deux doigts puis l’a violé.
La population informée s’est lancée à la chasse du violeur, qui dit à qui veut l’entendre et devant la caméra avoir seulement utilisé ses 02 doigts pour destresser seulement le vagin de la petite fille et qu'il a aussi fait cela à ses petites filles. Les mamans lui demandent s’il est docteur ou pédiatre.

Saisi par les jeunes de la localité qui voulaient en découdre avec lui, le violeur est sauvé quelques minutes plutard par les policiers du Commissariat de Loum.

3 heures de temps plutard pendant que le médecin menait son diagnostic, le Monsieur a été libéré en échange de 350 000 FCFA par la commissaire adjointe du commissariat de Loum Chantiers Gare. *Même le Maire Guy WAMBO* homme fort de la localité, "Sous-Préfet sont restés indifférents" .

Pourtant le médecin confirme belle et bien que la petite fille a été violée et était devenue une des épouses du violeur. Ce dernier n’était pas à son premier forfait dans ce village.

Les élites de localité au courant ont saisi une fois de plus la brigade qui a lancé une seconde recherche contre le violeur malheureusement disparu dans la nature.

Pourquoi a t’il été libéré par les forces de sécurité? Les responsables doivent être sanctionnés.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter