Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 11 25Article 558215

Opinions of Wednesday, 25 November 2020

Auteur: Wilfried Ekanga

'Un simple escalier a ouvert les yeux aux Camerounais'

Qui l'eût cru ? Qui aurait imaginé qu'un simple escalier roulant viendrait ouvrir les yeux aux Camerounais sur ce que nous tentons de leur faire comprendre en vain depuis des années ? On dit que le salut ne vient jamais là où on l'attend. Les Juifs aussi n'avaient pas vu venir leur Messie il y a 2000 ans et l'ont crucifié.


Aujourd'hui, notre Messie à nous, c'est l'escalator de Kamdem.
Tous les textes que nous avons écrits, toutes les vidéos que nous avons faites, toutes les campagnes que nous avons menées ont été formidablement résumées en une semaine dans le grand Mall de Douala. En 2020, les Camerounais découvrent enfin qu'il y a un monde infiniment plus grand et plus moderne que ce qu'ils ont connu jusqu'ici. Ils découvrent qu'un centre commercial peut abriter à la fois supermarchés, promenades, terrasses, pôles de loisirs et salles de cinéma. Ils entrent ENFIN au XXIe siècle !


Avant cela , 99% ne savaient même pas que l'expression " Mall " existe.
Depuis des lustres, nous leur expliquions que Mvondo leur a menti et traités en animaux 38 ans durant. Nous leur disions que l'écart de niveau entre son lieu de séjour favori (Genève) et Yaoundé était abyssal ! Nous leur disions que ce régime de Malfrats avait prévu de les maintenir dans l'obscurité pour que , ne connaissant pas la lumière, ils n'en ressentent précisément jamais le besoin.
Mais surtout, il leur avait enseigné d'être agressifs envers ceux qui venaient leur ouvrir les yeux, car tous ceux qui n'aiment pas Mvondo veulent forcément déstabiliser le Cameroun. Voilà pourquoi quand nous leur expliquions qu'un pays comme l'Allemagne possède 40 000 escalators pour 80 millions d'habitants (soit 1 escalator pour 2000 habitants), ils nous disaient : " Fichez le camp, on est bien comme ça !"


Maintenant, ils s'amassent comme des fourmis autour d'un morceau de sucre dans l'enceinte du Mall, et les ayopistes parmi eux se vantent que le pays possède moins de 5 escalators (soit 1 escalator pour 5 millions d'habitants), dont la plupart ne sont même pas fonctionnels !


De la même façon, ils considèrent que les maigres cordes de terre qui relient leurs villes sont des " infrastructures ", et ils vous disent : " Regardez, le président travaille". Même si 1 kilomètre coûte 6 milliards, ils sourient et appellent ces cordes de terre des "axes lourds". Puis viendra le jour où ils auront l'autoroute, et où ils comprendront de plus belle à quelles profondeurs on les avait abrutis.


VOILÀ DONC LA CAVERNE !


Cette méthode d'imbecilisation générale est vieille comme le monde. Dans la Grèce Antique, le philosophe Platon (428-348 avant notre ère) l'avait consignée par écrit dans le livre VII de son célèbre ouvrage : " République". Dans ce manuscrit, le disciple de Socrate nous livre un texte de haute volée, et qui n'a pas pris une ride à travers les millénaires. La fameuse "Allégorie de la Caverne".


Résumé : Dans une contrée, les hommes vivent enchaînés et reclus depuis des générations au fond d'un souterrain. Ils pensent alors que le monde s'arrête là et ignorent tout de l'extérieur, vu qu'ils n'y ont jamais été. Seul un filet de lumière (l'orifice du puits) qui irrigue leur grotte leur fait penser que cet extérieur existe. Mais leur univers ne va pas plus loin.
C'est alors que l'un d'eux se déchaîne et accède à la sortie. Il fait alors connaissance avec le monde dans son immensité et sa vérité. En un mot, il découvre la LIBERTÉ !


Toutefois, le souci demeure : est-ce que l'habitude de son cachot souterrain, cumulée à la lumière éblouissante du jour ne va pas le conduire à retourner là où il a toujours été ? Va t-il pouvoir s'accommoder à cette nouvelle réalité ? Et s'il retourne sauver ses frères ... va t-il réussir à les convaincre de sortir de là, ou vont-ils farouchement s'opposer à lui, quitte même à le tuer ?
Si tu as compris cela, alors tu as tout compris . Nous de la diaspora ne sommes pas plus intelligents que vous. Mais le fait de sortir du pays nous a donné un regard extérieur - et donc un recul - que vous n'avez pas. C'est en allant à Nairobi que j'ai pu constater qu'un aéroport d'Afrique Noire pouvait grouiller d'escalators, alors qu'aucun ne fonctionne à Nsimalen depuis belle lurette.


C'est ce genre d'éléments qui nous ont fait comprendre que le Cameroun est farouchement resté coincé dans l'Antiquité, avec la complicité des brigands qui le dirigent. Sauf que ces bandits en cravate se sont arrangés à ce que vous nous voyiez en ennemis, alors que ce sont eux qui dilapident la fortune publique destinée à généraliser ces infrastructures, et donc à "construire le pays". Nous, on se contente de vous dire qu'ils ne le font pas.
La confusion du vrai adversaire agrandit la profondeur de la caverne.


EN BREF :


En 2009, le régime cannibale avait créé le DSCE ( Document Stratégique pour la Croissance et l'Emploi ), tablant sur un développement en 10 ans avec une croissance de plus de 5%. Sauf que 10 ans plus tard, ils vous ont plutôt servi la guerre du NOSO, le tribalisme d'État, la répression politique et le chômage de masse.


En 2019, voyant que les 500 000 emplois promis l'année d'avant n'avaient produit que des benskineurs et des voleurs de Parle-G, Mvondo est revenu avec un autre enfumage : le PSND ( Projet de Stratégie Nationale de Développement ). De slogan idiot en slogan idiot sans réalisation concrète, vous voyez comment fonctionne le lavage de cerveau qui maintient un peuple dans la caverne.
Demain, ils vous sortiront l'ABC ( Ambition Bilatérale de Croissance ) et ainsi de suite. Ceci fonctionnera tant que votre naïveté vous fera croire qu'un Gang de Malfrats incapable de vous construire des centres commerciaux conformes au IIIe millénaire vous apportera l'émergence.


Sortir de la caverne est facile , il suffit de le vouloir et de le décider.
CLAUDE WILFRIED EKANGA EKANGA

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter