Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2021 03 29Article 584398

xxxxxxxxxxx of Monday, 29 March 2021

Source: Armand Okol

Un journaliste à Cabral Libii: 'tu ne m'entendras plus jamais douter de toi'

Monsieur le Président National du PCRN, je viens respectueusement auprès de votre haute bienveillance vous soumettre l'objet repris en marge. En effet, après 11 années d'amitié franche et 4 ans d'étroite collaboration dans la dynamique du projet POUR UN CAMEROUN QUI PROTÈGE ET QUI LIBÈRE LES ÉNERGIES, j'ai multiplié toutes les stratégies pour ne jamais me laissé distancer par vous. Mais chaque fois, vous vous arrangez toujours à me devancer. Ce n'est pas du tout tolérable, je ne l'accepte plus, ma foi, vous en faites déjà un peu trop.

J'ai encore en effet en souvenir nos balbutiements pour la légalisation de l'Opération "11 Millions d'Inscrits", j'étais septique, alors que vous, vous étiez animé par une confiance imperturbable, tant et si bien que jusqu'à ce jour, je ne sais plus comment s'est véritablement faite son officialisation et même sa mutation en le Mouvement Onze Millions de Citoyens (OMC).
Puis vînt cette longue période de recherche effrénée du Parti qui allait t'investir comme candidat à l'élection présidentielle d'Octobre 2018. Une fois de plus, nous étions à tes côtés plusieurs pessimistes surtout que certaines formations politiques approchées faisaient hausser les enchères, mais là encore, tu as déjoué les pronostics en sortant la carte du Parti Univers.

Mon cher Cabral, sincèrement qui es-tu au fait ? D'où viens tu ? D'où te viens l'inspiration ? Qui t'a créé, franchement dis le moi, je veux vraiment savoir, car tu en fais parfois plus qu'il n'en faut. Tu as une manière de prendre les gens de court qui détonne. Le cas de l'exploit du paiement du cautionnement de ta candidature à cette élection présidentielle de 2018 par exemple est encore frais dans ma mémoire et mes souvenirs. Mince, que de péripéties ! Une véritable épreuve de nerfs ! Et Dieu seul sait que c'est à quelques heures seulement du deadline de clôture du paiement que nous l'avons fait, in extremis. Que dire de la campagne électorale de ce scrutin qui fera date et au cours de laquelle tu as incrusté ton nom en lettres non pas d'or mais de diamant, voire d'émeraude dans l'histoire politique de notre pays. Même dans 500 ans, on parlera sans aucun doute de cet extraordinaire exploit que tu nous as offert l'occasion de réaliser, et je ne doute pas un seul instant que ce sera une source d'inspiration pour les générations futures et la postérité.

Cabral, saches que je n'ai pas peur de toi tu comprends? Je te vouvoie même, et je te parle fort, (ho-ha). Pourquoi aimes tu tant humilier les gens à ce point ? Qu'est-ce qui explique que chaque fois qu'on te prédit échec tu t'arranges systématiquement à réussir ? Quel est ce mépris là ? On t'a fait ça au village ? Sinon, pourquoi ne t'es tu pas découragé après le divorce d'avec Univers et les difficultés extraordinaires à avoir ton Parti ?

Comment expliquer que tu n'ai point jeté l'éponge après toutes les manigances du Minat qui semblait déterminé à t'empêcher d'avoir ton propre appareil politique ? Étais tu vraiment obligé de surprendre une fois encore le commun des mortels avec le joker PCRN ? C'est quel cœur ça ? Avec ça tu penses que je vais continuer à collaborer de la sorte avec toi ? Tu déranges dis-donc, quel est ce type qui ne s'avoue jamais vaincu là?

Des sages ont formellement annoncé que tu n'auras même pas 1% de suffrages à la présidentielle, tu as osé obtenir 6,28 % malgré la grosse machine de fraude. Je demande eihnnn, tu es sûr d'être un humain ordinaire comme nous autres ? Des personnes douées on annoncé mordicus que tu ne pourrais jamais être député, mais tu as eu l'outrecuidance de te faire élire haut la main avec tous les colistiers de ta liste, mais encore, dans ton mépris, tu as osé créer sensation en allant grappiller deux autres sièges de députés dans d'autres circonscriptions électorales autres que la tienne. Et pour couronner le tout, tu as snobé les défaitistes en faisant gagner à ton Parti 7 mairies entières, et des conseillers municipaux dans 05 autres mairies, soit un total de 206 conseillers sur l'ensemble du territoire national, quel culot !

On croyait alors que ces élus du PCRN feraient comme de coutume au Cameroun c'est-à-dire se ronger les pouces et se remplir les poches, mais tu leur impose une telle rigueur que tous ont perdu le sommeil. Pendant que les députés tonent avec charisme et autorité à l'Assemblée Nationale, les Maires eux, transforment déjà leurs cités en seulement un an de mandature, certains de ces magistrats municipaux ont même le toupet d'aller curer les caniveaux sous la pluie battante. Non mais franchement, ça c'est abuser dans un pays où on a été habitué à l'immobilisme.

Monsieur le Président National, trop c'est trop, j'ai énormément supporté d'être chaque fois distancé par tes méthodes, tes actions, tes succès, la puissance de l'Ouragan que tu es. Et j'ai mûrement réfléchi. Ma décision est donc prise, elle est irrévocable. Inutile d'insister car je ne vais pas changer d'avis. Je démissionne ! Eh oui, je démissionne ! Tu ne m'entendras plus jamais douter de toi. C'est terminé ! Je rompt définitivement avec le défaitisme désormais lorsqu'il s'agit de toi. J'ai finalement compris que tu dis ce que tu fais, et tu fais ce que tu dis. Dorénavant, avant même que tu ne dise quoi que ce soit, j'aurai déjà cru, ainsi ça évitera que tu me prennes au dépourvu. Dès lors, comme j'étais jusque-là un peu dubitatif dans ton projet d'être le futur président de la République, je vais revoir ma position et commencer à croire à ce challenge à 200 %. Je m'engage donc plus que par le passé à y jouer ma partition à fond.

Veuillez agréer, Monsieur le Président National, Honorable député, l'expression de mes sentiments distingués à vous adresser en ce jour béni du 29 Mars 2021, mes souhaits de joyeux 41 ème anniversaire.
Armand Okol, c'est moi, le pygmée de l'Est.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter