Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 12 02Article 477308

Opinions of Monday, 2 December 2019

Journaliste: Christian Talla

Un ex ministre 'déshabille publiquement' Paul Biya

“Entendu sur ÉquinoxeTV: Maurice Kamto révèle que sous Ahidjo, le Cameroun fabriquait des vélos et des motos de marques Solex et Bp, à une époque où la Chine se demandait encore comment on fabrique la moto. Toutes ces sociétés ont disparu sous Biya. Mon commentaire : Le long règne de Biya à brisé le décollage économique du Cameroun. Une économie pourtant promise à un bel avenir sous le règne de Ahidjo qui avait réussi à hisser le Cameroun au rang de pays à revenus intermédiaires avant de partir. Tout ce qui a émergé avec Biya c’est le tribalisme et la pauvreté sur fond de corruption.Vraiment dommage”, écrit Arlette Framboise Doumbe Ding sur son mur.

Alors que les chinois ne savaient pas encore comment on fabrique une moto, au Cameroun, on fabriquait des motos, des vélos, des bateaux, des chaussures,… le Cameroun était un pays en voie de développement, c’est à dire un pays qui à horizon 40 ans (c’est à dire avant 2022), serait un pays développé. Mais ça, c’était avant, avant que le navire camerounais ne rencontre la route d’un ouragan dévastateur nommé Biya, qui en moins de 40ans nous a ramené pratiquement au moyen âge.


Voilà le rappel par lequel MAURICE KAMTO a ouvert l’emission la VÉRITÉ EN FACE hier sur la chaîne Équinoxe Tv. Sur fond de polémique sur le rapatriement du corps de l’ancien président AMADOU AHIDJO, KAMTO, tout en restant conscient des manquement de son régime, a voulu rendre justice à ses réalisations. Et ce bilan extrêmement promoteur sur le plan économique, justifierait à lui tout seul une révolte massive des Camerounais contre le régime du ” Renouveau”. D’ailleurs Biya lui-même, dans son discours d’investiture, reconnaissait qu’il hérite d’un pays prospère en plein développement.

L’emission aurait pu s’arrêter sur ce bilan, qui à lui, seul justifierait donc une révolte générale des Camerounais contre ce régime. Mais en 37Ans de règne, le régime du Renouveau a tellement détruit les Camerounais qu’il ne savent même plus qui ils étaient avant, ils ont du mal à croire qu’ils étaient des hommes dignes et respectés dans le monde. Qu’ils avaient tout pour être aujourd’hui un pays développé. Et à mon avis, si les Camerounais ne se révoltent pas, c’est qu’ils n’ont plus aucune idée de ce que signifierait être un pays développé, tellement la perspective leur paraît lointaine.

En 37ans, le régime a réussi à faire du Camerounais un SARDINARD, un être reptilien, dont l’horizon de pensée se limite à son prochain repas, un être prêt à vendre son avenir et l’avenir de ses enfants en échange d’un bout de pain et d’une boîte de sardines. Un homme ANIMALIER, limité à SON VENTRE ET À SON BAS VENTRE, un homme résigné face à la vie qu’il subit en se demandant “ON VA FAIRE COMMENT”, un homme déconnecté du réel qui refuse de voir la réalité dans laquelle il croupit et à laquelle il condamne ses enfants, et qui pour l’oublier, FUME DE L’HERBE OU DES VERSETS BIBLIQUES, CHANTE DES CANTIQUES OU DES CHANSONS DE CUL, BOIT, ET BOIT CHAQUE JOUR UN PEU PLUS… Mais la réalité est la, il patauge dans la boue, peine à nourrir ses enfants, et un jour, sera emporté par une petite maladie insignifiante… Voilà la triste vie inutile du Camerounais, après 37Ans de régime Biya.

Mais voilà désormais le TONTINARD remplacé par le SARDINARD, un nouveau type de Camerounais est né, décidé à retrouver sa dignité, porté par une idéologie forte, LA RENAISSANCE, et conduit par un leader, un guide, un visionnaire, dont le calme et la sérénité rassure les troupes, il sait où il nous mène et il est bien décidé, il s’appelle Maurice Kamto, suivons-le.