Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 10 14Article 548863

Opinions of Wednesday, 14 October 2020

Journaliste: www.camerounweb.com

Un conseiller municipal charge violemment Nourane Foster : 'Foster, allez vendre vos mèches'

Honorable, j’ai comme de nombreux camerounais, suivi les critiques que vous avez formulées au sujet des programmes diffusés par la Cameroon radio Television, propos qui à mon sens, sont déplacés et indignes d’un représentant du peuple.

S’il est vrai que dans votre rôle de député de la nation, il vous revient le droit de contrôler les actions du gouvernement, en considération de votre position d’élue du peuple, vous devez aussi vous particulariser par la force de vos propositions et non uniquement vous soulager dans une critique débile, dénuée de tout fondement et qui, une fois de plus, à mon sens, insulte la mémoire de tous ceux qui œuvrent pour le fonctionnement de ce média d’Etat.

« A peine guéris-tu le mal de genou de quelqu’un qu’il te défi à la course ». Cette sagesse africaine pourrait suffire peut-être à comprendre votre attitude belliqueuse alors qu’assurément, vous n’avez la moindre idée de ce à quoi s’assimilerait la gestion d’une entreprise de presse. Ce d’autant plus que vous n’êtes pas un exégète de la communication. C’est pourquoi je vous prie de vous référer aux enseignements épistémologiques en supposant qu’elle ait une idée de ce à quoi renvoie cette doctrine. C’est-à-dire, ne parler que des choses qu’on maitrise. S’il est connu de tous que trivialement, faire une critique, c’est formuler un jugement négatif, expliquer un avis divergent, dire pourquoi l’on n’est pas d’accord ou qu’au sens le plus immédiat, les pensées critiques, ce sont celles qui, d’une manière ou d’une autre, se montrent contestataires de l’ordre existant, il serait davantage plus intéressant de démontrer aussi de ses capacités de proposition plutôt que de faire de la critique pour la critique. C’est de votre rôle et de votre responsabilité plutôt que de vous complaire dans le populisme.

Quand bien même on vous concèderait le fait que le monde change, je voudrais simplement pour faire remarquer que vous ne pouvez vous arroger la pensée unique universelle. Vous êtes d’ailleurs à mille lieues de la détenir. Car votre pauvre petite remarque sans pertinence au sujet des programmes de la Crtv ne représenterait absolument rien à côté des avis d’éminents analystes et autres chercheurs, psychologues. Il vous sera plus utile d’aller réviser vos leçons se rapportant à la chose publique et institutionnelle. Si ce n’était le cas, retourner à votre profession primaire qui était celle de vendeuse de cheveux synthétiques (mêches) comme ceux qui ornent sa tête et demeurer toujours aussi superficielle.

Pour votre gouverne, la Cameroon Radio Télévision (Crtv) qui a fait et continue de faire rêver de nombreux jeunes, restera tout une référence. Elle ne fait pas dans « les chiens écrasés ». C’est la chaine de Télévision Radio d’Etat et en tant que telle, diffuser des programmes qui ne tiennent pas compte de la nomenklatura de la société camerounaise, serait faire preuve d’irresponsabilité. Le changement auquel vous faite allusion devrait commercer par se manifester sur votre langage. Il se répandra sur le reste de la communauté et assurément de la Crtv comme vous le souhaitez. « Tout ce que le petit maure dit, il l’a appris sous une tente ».


Par Farel Nken
Plus Jeune Conseiller Municipal à Nkongsamba dans le Moungo.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter